•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : hausse remarquée de la criminalité autour de commerces fermés

Le centre-ville du Grand Sudbury, la nuit.

La police du Grand Sudbury établit un lien direct entre la fermeture de commerces pendant la pandémie et une augmentation de la criminalité au centre-ville.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Selon des données récentes, les crimes commis dans des commerces du centre-ville du Grand Sudbury sont en hausse et le coronavirus y serait pour quelque chose, selon les policiers.

Depuis le 5 mars, la police du Grand Sudbury a dénombré une douzaine d’entrées par effraction.

Ces incidents coïncident avec la fermeture de commerces jugés non essentiels par la province.

La criminalité comme on la voit au centre-ville dans des commerces fermés n’est pas présente dans d’autres secteurs du Grand Sudbury, a dit Kaitlyn Dunn du service de police, à CBC News.

Ce que nous constatons est plus présent au centre-ville.

Kaitlyn Dunn, police du Grand Sudbury

Elle explique qu’à pareille date en 2019, les entrées par effraction étaient en baisse partout sur le territoire.

La police du Grand Sudbury demande aux commerçants de prendre des mesures spéciales, comme la surveillance sporadique s’ils sont fermés, au cours des prochaines semaines.

Une voiture de police devant un commerce.

Des commerces de la rue Durham ont été la cible de voleurs récemment.

Photo : CBC

Quand on constate moins de circulation automobile, des gens tirent avantage de la situation, explique Mme Dunn.

Elle suggère aux commerçants de garder les lumières allumées et d’informer les entreprises de sécurité quand la propriété est vacante pour plusieurs jours.

Les tiroirs-caisses devraient aussi contenir moins d’argent, conclut Mme Dunn.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Le coprésident de l’organisme Downtown Sudbury Brian McCullagh est visiblement agacé par la situation.

Un homme devant un microphone.

Selon M. McCullagh, même la police du Grand Sudbury s’est fait vandaliser récemment par un individu qui a été arrêté après avoir brisé une fenêtre au poste de police.

Photo : CBC/Markus Schwabe

Est-ce que les policiers ont suffisamment de personnel pour patrouiller davantage dans le centre-ville?, demande M. McCullagh qui note que d’autres villes font actuellement face au même problème, comme Calgary, dans l’ouest du Canada.

Selon lui, si la province a décidé de fermer les commerces jugés non essentiels, elle devrait mettre en place des mécanismes de protection supplémentaire.

Marc Depatie de la police de Timmins.

Selon M. Depatie, les entrées par effraction ne sont pas plus élevées que d’habitude au centre-ville ces jours-ci.

Photo : Radio-Canada

À Timmins, une pharmacie a reçu samedi la visite de deux suspects qui ont été arrêtés par la suite.

Malgré cet incident, Marc Depatie de la police de Timmins indique que le niveau des appels concernant les infractions criminelles demeure à un nombre plus ou moins normal.

Situation à North Bay

Le service de police de North Bay dit pour sa part ne pas avoir remarqué une hausse de la criminalité au centre-ville.

Nous avons toutefois eu un cas la semaine dernière sur la rue Main, a expliqué le porte-parole John Schultz. Dans ce cas, l’individu a fracassé une fenêtre dans la porte, ce qui a activé le système d’alarme.

Le centre-ville de North Bay.

La police de North Bay a publié sur son site web des conseils aux commerçants pour prévenir les vols et entrées par effraction.

Photo : Downtown North Bay

M. Schulz confirme un autre incident dans un commerce fermé temporairement à cause de la COVID-19, mais situé à l’extérieur du centre-ville.

Un homme de 33 ans de North Bay est accusé d’entrée par effraction et d’avoir volé pour environ 3700 $ de cigarettes, couteaux, briquets et appareils électroniques dans un immeuble de la promenade Lakeshore, détaille le communiqué.

Une voiture de la police de Thunder Bay.

Le Service de police de Thunder Bay dit avoir reçu des appels d’entrées par effraction dans des commerces du centre-ville, mais ne peut dire pour le moment si cela est relié aux fermetures de certains magasins jugés non essentiels.

Photo : CBC

Dans le Nord-Ouest, le service de police de Thunder Bay a indiqué qu’il comptait faire une compilation cette semaine pour déterminer si le coronavirus a une incidence sur la hausse des crimes sur son territoire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Crimes et délits