•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

CHNC met à pied la majorité de ses employés

Un micro est placé près d'un écran d'ordinateur.

Sept des 11 employés de la radio CHNC sont mis à pied temporairement.

Photo : getty images/istockphoto / Nortonrsx

La radio CHNC de New Carlisle a mis à pied temporairement sept travailleurs vendredi en raison de la diminution des revenus publicitaires imputable à la pandémie de la COVID-19.

Quatre animateurs, deux vendeurs et une réceptionniste ont été remerciés vendredi par le conseil d'administration (C. A.) de la coopérative.

Fondée en 1933, CHNC est l'une des plus anciennes stations francophones d'Amérique.

Le président du C. A. Michel Morin admet que la décision a été difficile, mais elle était nécessaire en raison de la baisse vertigineuse du nombre d'annonceurs.

Les revenus publicitaires ont chuté entre 40 et 50% dans les dernières semaines.

Une citation de :Michel Morin, président, Coopérative des travailleurs de la radio CHNC

Pour l'instant, les deux journalistes conservent leur poste, mais la donne pourrait changer si le creux se poursuit.

Michel Morin espère que les gouvernements réagiront rapidement pour permettre aux médias de poursuivre leur mission en cette période de pandémie, les médias étant considérés comme un service essentiel par Québec.

Que ce soit via une campagne publicitaire monstrueuse ou encore en donnant de l'argent, on voit beaucoup de bonnes intentions, mais peu d'actions concrètes [pour les médias].

Une citation de :Michel Morin, président, Coopérative des travailleurs de la radio CHNC

Il y a quelques jours, Lexis Média a mis à pied trois de ses journalistes, soit ceux basés à Matane, Amqui et dans la Baie-des-Chaleurs, en raison de la diminution des revenus publicitaires.

.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !