•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Des centaines de médecins albertains réclament une pause des réformes de santé

Un médecin tient un crayon en parlant à un patient.

Les médecins albertains voudraient se concentrer sur leurs patients, sans avoir à subir de changements majeurs à leurs conditions de travail.

Photo : iStock / wutwhanfoto

Radio-Canada

Des centaines de médecins ont signé une lettre ouverte demandant au ministre albertain de la Santé d’interrompre rapidement les réformes qu’il a mises en oeuvre, par crainte de voir le système de santé déstabilisé au moment où il devrait se mobiliser contre la pandémie de COVID-19.

Ce n’est pas le moment de restructurer notre système de santé, affirme le courrier diffusé lundi matin et adressé au ministre de la Santé, Tyler Shandro. Au moins 800 médecins ont signé le texte.

Selon les médecins, le gouvernement conservateur prend le risque de déstabiliser un système de santé qui est soumis à de fortes pressions pendant une période d’incertitude.

Nous voyons la COVID-19 comme un feu de forêt qui pourrait se répandre à travers l’Alberta. Comme les pompiers, nous avons besoin d’équipement et de ressources.

Laura Lassila, médecin de famille à Calgary

Le gouvernement conservateur de Jason Kenney a notamment remis en cause son entente avec les médecins et imposé unilatéralement de nouvelles conditions qui entreront en vigueur mardi.

Besoin de stabilité

Les signataires expliquent que ces changements créent trop d’incertitude et voudraient plutôt se consacrer à la préparation du travail qui les attend face à la pandémie. Nous avons vraiment besoin de stabilité pour pouvoir nous concentrer sur nos patients, plaide Shazma Mithani, qui est médecin dans un service d’urgence.

Le gouvernement provincial promet de donner les ressources nécessaires pour combattre la pandémie et a déjà revu une partie des changements annoncés. La baisse des tarifs pour les consultations complexes a été annulée, et les médecins sont désormais payés autant pour une consultation à distance que pour une consultation en personne, rappelle un porte-parole du ministre de la Santé, Steve Buick.

Nous avons fait des changements majeurs pour aider les médecins.

Steve Buick, porte-parole du ministre de la Santé de l'Alberta

D’autres changements modestes vont rapprocher les paiements des médecins de ce qui se fait dans d’autres provinces et ne devraient pas entamer la capacité des médecins de s’occuper de leurs patients, indique Steve Buick dans une déclaration écrite, transmise avant la publication de la lettre ouverte.

La lettre ouverte affirme par ailleurs que près de 400 cabinets médicaux de la province se préparent à renvoyer du personnel ou à fermer leurs portes.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique provinciale