•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé publique en Estrie compte maintenant 40 employés atteints de la COVID-19

Plusieurs tubes avec des cotons-tiges à l'intérieur.

Des échantillons à tester pour la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada

Le directeur de la santé publique en Estrie, Alain Poirier a confirmé que 40 de ses employés ont contracté la COVID-19.

Le Dr Poirier a concédé que de réunir une centaine d'employés dans un même bâtiment pour effectuer le travail d'enquête sur les cas de COVID-19 était loin d'être la meilleure solution.

On construit l'avion en même temps qu'on vole.

Alain Poirier, directeur de la santé publique en Estrie

Dès les balbutiements de cette crise, la santé publique souhaitait que ses employés fassent du télétravail, raconte-t-il. D'importants défis quant à la protection des données personnelles des patients les ont forcés à revoir leurs plans.

La difficulté du télétravail, c'est pas juste d'avoir un ordi et un téléphone, c'est qu'on fait circuler des informations des citoyens, précise Alain Poirier.

Parmi la centaine d'employés qui ont été parachutés dans cette nouvelle fonction, aucun n'avait voyagé, tient à souligner le directeur de la santé publique.

C'est un virus insidieux, personne ne pensait avoir la maladie.

Alain Poirier, directeur de la santé publique en Estrie

Alors que les petits symptômes d'allure bénins s'accumulaient parmi les employés, la décision d'effectuer des tests de dépistage a été ordonnée et le bilan des malades augmente de jour en jour.

Heureusement, pas mal tout le monde vont pas si mal, ajoute Alain Poirier.

Le directeur de la santé publique affirme maintenant que l'organisation est de retour à la case départ et met tout en oeuvre pour obtenir les outils technologues nécessaires pour crypter les données et rendre possible le travail à distance.

D'ici là, la direction de la santé publique a fait appel à une autre région, moins touchée par l'épidémie. Les employés de cette région prêteront mainforte à distance en effectuant les analyses pour ensuite communiquer leurs conclusions à la santé publique de l'Estrie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Coronavirus