•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un deuxième pompier de Rouyn-Noranda atteint de la COVID-19

Véhicule des pompiers de Rouyn-Noranda

Véhicule des pompiers de Rouyn-Noranda

Photo : Radio-Canada / Boualem Hadjouti

Tanya Neveu

Le Service de la sécurité incendie de Rouyn-Noranda confirme qu’un 2e pompier a contracté le coronavirus.

Le premier cas avait été dévoilé jeudi soir alors que la Ville assurait tout mettre en œuvre pour limiter la propagation du virus.

Jusqu'à preuve du contraire, il n'y aurait pas de lien entre le 1er et le 2e cas selon le directeur du Service de sécurité incendie et de la sécurité civile de Rouyn-Noranda, Stephen Valade.

On a eu une rencontre téléphonique entre plusieurs personnes, entre tous les officiers de toutes les casernes, pour revoir toutes les procédures qui sont déjà mises en place et s’assurer qu’elles sont respectées. On parle entre autres de la distanciation sociale lorsqu’il y a des interventions et pour le transport dans les véhicules, dit-il.

Un homme portant un uniforme de directeur de service incendie pose devant une carte.

Stephen Valade, directeur de la sécurité incendie et de la sécurité civile à Rouyn-Noranda

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Stephen Valade confirme que la Ville compte suffisamment d'effectifs pour intervenir en cas d’urgence.

Il ne faut pas oublier que les gens ne travaillent plus. Souvent, ils sont encore plus disponibles qu’ils ne l’étaient auparavant. On a pas changé notre capacité d’opération, car il y a justement plus de monde pour pouvoir répondre aux interventions, précise le responsable.

Le nombre de personnes infectées par la COVID-19 en Abitibi-Témiscamingue est passé à 27 dimanche, en augmentation de 3 cas en 24 heures, tous de Rouyn-Noranda.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Santé publique