•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Clinique de dépistage au volant à Côte-Saint-Luc

Des travailleuses de la santé, portant un masque, des gants et une visière, vont à la rencontre d'automobilistes à l'extérieur d'une clinique de dépistage.

La clinique sera similaire à celle qui a été mise sur pied la semaine dernière place des Festivals.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Une clinique de dépistage au volant a ouvert dimanche matin à Côte-Saint-Luc sur l'île de Montréal, une des zones les plus touchées par la COVID-19. Mais ceux qui voudraient s'y présenter doivent d’abord prendre rendez-vous et répondre à certains critères.

Il faut appeler le 1 877-644-4545, et vous serez inscrits dans la base de données des personnes en attente d’un dépistage. Les résidents du secteur de Côte-Saint-Luc sont prioritaires.

Dès 10 h 30 du matin, les premiers candidats au dépistage à bord de leur véhicule ont commencé à défiler près des tentes érigées à cet effet.

Une vingtaine d’infirmières les y attendaient, mais la pluie a dissuadé plusieurs personnes qui avaient déjà pris rendez-vous.

Il nous en fallait une [clinique de dépistage] au centre ouest et nous avons opté pour le modèle de la Corée du Sud qui est de faire passer les gens dans leur voiture parce que c’est beaucoup plus rapide, ça demande moins d’équipements.

Francine Dupuis, PDG adjointe, CIUSSS Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal

Si l’affluence est très importante, on pourrait éventuellement passer au mode sans rendez-vous pour aller encore plus vite, précise Mme Dupuis. Pour le moment, qui plus est, le service n'est offert qu'aux gens qui ont des symptômes de la COVID-19 comme la toux, la fièvre et le mal de gorge, ou bien ceux qui sont revenus de voyage voilà moins de 14 jours, ou encore qui ont été en contact avec un voyageur présentant des symptômes de la COVID-19.

On pense en faire beaucoup, il y a 140 personnes qui attendent pour les rendez-vous, indique l'infirmière Simony Virgilio Texeira.

Avec les informations de Yasmine Khayat

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Santé publique