•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le bilan monte sur la Côte-Nord, mais reste stable ailleurs dans l'Est

Une image de synthèse d'un bétacoronavirus comme celui causant la COVID-19.

Une image de synthèse créée par Nexu Science Communication et le Trinity College de Dublin montrant un bétacoronavirus comme celui causant la COVID-19.

Photo : Reuters / Nexu Science Communication et le Trinity College

Quatre nouveaux cas de COVID-19 sont confirmés pour la Côte-Nord, ce qui porte le total à 17 cas pour la région en date du dimanche 29 mars. Le bilan demeure toutefois stable au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie.

Samedi, le nombre de cas confirmé avait bondi de 6 à 13 cas.

Selon les dernières informations, le CISSS de la Côte-Nord soutient qu'au moins sept de ces cas dénombrés pour la région sont issus de contaminations communautaires.

Aucun nouveau cas n'a été recensé ni pour le Bas-Saint-Laurent, portant le total à huit cas pour la région, ni pour la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, laissant le total à neuf cas.

Il y a maintenant 2840 cas de COVID-19 pour la province du Québec, soit 342 cas de plus que samedi. Le nombre de décès demeure à 22 pour la province.Une nouvelle mesure de prévention a été prise pour la région.

Un cas à Uashat mak Mani-Utenam

Par ailleurs, un membre de Uashat mak Mani-utenam atteint de la COVID-19 a été transféré au Centre hospitalier universitaire de Québec, samedi. Selon le chef Mike McKenzie, l'état de l'homme en question, un employé du Conseil de bande, se serait rapidement détérioré.

Une enquête épidémiologique est en cours pour identifier les personnes qui ont été en contact avec lui.

Je sais que ce sera aussi un choc pour toute la communauté. Au moment où je vous parle, aucune autre personne de son entourage n'a développé de symptômes. Et depuis hier [samedi], toutes les mesures sont prises avec la direction de la santé publique pour contrôler la situation et prévenir la propagation du virus, a écrit Mike McKenzie sur sa page Facebook dimanche après-midi.

Comme le patient infecté est un membre du comité des mesures d'urgence mis en place par le conseil de bande, tous ceux qui forment le comité, dont le chef Mike McKenzie, ont dû se placer en quarantaine et le resteront jusqu'au 3 avril.

Le conseil de bande de Uashat mak Mani-utenam a décrété, à partir de jeudi dernier, une interdiction de sortie pour les membres de la communauté, sauf exception, pour éviter toute propagation de la COVID-19 dans la communauté.

Les communautés innues d'Ekuanitshit, de Pessamit et de Nutashkuan interdisent déjà l’entrée sur leur territoire aux visiteurs n’ayant pas de raison essentielle de s’y trouver. Uashat mak Mani-utenam mise toutefois sur une mesure encore plus draconienne en confinant sa population à l’intérieur des limites de la communauté.

Les allées et venues sont dorénavant contrôlées aux portes de huit régions du Québec, dont la Côte-Nord, la Gaspésie Îles-de-la-Madeleine et le Bas-Saint-Laurent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !