•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quarantaine en Gaspésie et aux Îles pour ceux qui arrivent d'une région non isolée

Panneau lumineux indiquant Confinement régional obligatoire.

Panneau indicateur à Amqui, dimanche matin.

Photo : Gracieuseté de Carlo Fiola

Les personnes provenant d'une région dont l'accès n'est pas limité devront être mises en quarantaine durant 14 jours, à l'instar de ce qui est déjà demandé à ceux qui arrivent de l'extérieur du pays. C'est ce qu'annonce la Direction de santé publique de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Cette mesure s'adresse donc aux gens qui souhaitent revenir à leur domicile principal en Gaspésie et qui n'arrivent pas du Bas-Saint-Laurent ni de la Côte-Nord.

Selon la porte-parole du CISSS de la Gaspésie, les voyageurs en provenance d'une autre région isolée, mais qui s'arrêtent dans un aéroport ou encore dans un commerce d'une autre région, devront aussi se mettre en quarantaine.

Certaines exceptions s'appliquent, notamment pour les citoyens qui doivent se déplacer d'une région à l'autre à des fins humanitaires ou pour prodiguer un service essentiel. Ceux-ci doivent suivre certaines mesures préventives pour limiter au maximum leurs contacts avec les résidents gaspésiens.

Toute personne présentant des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID-19 ne pourra plus se rendre en Gaspésie, peu importe la raison, a indiqué le directeur régional de la Santé publique Yv Bonnier-Viger, dimanche avant-midi en point de presse.

Les voies d'accès vers la Gaspésie sont donc fermées à toute circulation jugée non essentielle, confirme la Direction de la santé publique de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Des points de contrôle sont installés à Sainte-Florence et aux Méchins, ainsi qu’à la gare fluviale de Matane.

Les déplacements entre le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie sont pour l’instant tolérés aux points de contrôle routier, indique la Santé publique. Elle explique que les policiers ont pour l’instant une approche pédagogique, qui vise davantage à sensibiliser les automobilistes.

Le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve-et-Labrador tiennent déjà des postes de contrôle à ses frontières.

Des policiers de la Sûreté du Québec font le contrôle de leur côté de la frontière, notamment sur les ponts qui relient la Gaspésie au Nouveau-Brunswick et sur les routes qui relient le Bas-Saint-Laurent au Nouveau-Brunswick.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Un point de contrôle est également déployé à l'aéroport régional de Mont-Joli, notamment. Les compagnies aériennes auraient la responsabilité de vérifier si un passager présente des symptômes avant le vol, et de voir si le déplacement du passager est essentiel.

Selon la directrice de l'aéroport, Chantale Duchesne, si un passager arrivant à Mont-Joli n'est pas résident de la région et si son passage s'avère non essentiel, celui-ci devra faire affaire avec les autorités locales, et devra probablement être renvoyé chez lui, en plus d'être passible d'une amende.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, indique que du côté de l'aéroport de son secteur, un seul atterrissage est prévu dans les prochains jours, et que si le vol n'est pas annulé, la Sûreté du Québec prendra les mesures nécessaires pour contrôler les passagers.

Bientôt, des centres d'évaluation?

Des centres d’évaluation pourraient être mis en place en plus des cliniques de dépistage en Gaspésie, indique la PDG du CISSS de la Gaspésie, Chantal Duguay. Ces centres permettraient à des infirmières d’offrir des tests à des personnes qui ne sont pas admissibles pour l’instant aux tests de dépistage.

Yv Bonnier-Viger, médecin et directeur de la Santé publique, Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Yv Bonnier-Viger, médecin et directeur de la Santé publique, Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada

Au total, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine comptent neuf cas confirmés de COVID-19. Ces cas seraient uniquement liés à des voyages effectués à l’extérieur du pays ou ailleurs au Canada.

Aucun cas de COVID-19 n’a été signalé dans une résidence pour personnes âgées, affirme Yv Bonnier-Viger, qui précise également que la région ne compte aucune hospitalisation en lien avec le coronavirus pour l’instant.

La direction de la Santé publique refuse dorénavant de départager le nombre de cas aux Îles et en Gaspésie, qualifiant la situation de délicate.

L’organisation mentionne qu’elle rencontre des difficultés pour comptabiliser le nombre de tests de dépistage effectués jusqu’à maintenant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Santé publique