•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les bénévoles de l'Abitibi-Témiscamingue prêts à aider

Un homme devant un étalage d'épicerie

Un bénévole prépare une commande à domicile dans une épicerie.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Radio-Canada

En Abitibi-Témiscamingue, plus d'une centaine de personnes ont répondu présentes à l'appel pour des bénévoles lancé cette semaine par le premier ministre François Legault.

Vendredi, le Centre d'action bénévole l'Amicale de La Sarre a été submergé d'appels de citoyens qui souhaitent s'impliquer.

Un engouement qui réjouit la directrice générale Line Ouimette qui a déjà en tête plusieurs projets pour aider les gens dans le besoin.

Essayer d'aider les uns avec la livraison d'épicerie. On veut aussi mettre en place des téléphones d'amitié pour les personnes âgées isolées, c'est vraiment des services qu'on veut offrir mais qui ne sont pas encore en place, ils sont en organisation, dit-elle.

Kathleen Baldwin parle devant un écran projecteur.

Kathleen Baldwin, la directrice générale du Centre d'Action bénévole de Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Emily Blais

Au Centre d'action bénévole de Rouyn-Noranda, on se réjouit aussi de la réponse des citoyens qui ont postulé pour donner de leur temps.

La directrice générale Kathleen Baldwin compte d'ailleurs en profiter pour mettre en place dès la semaine prochaine un service d'aide aux courses.

On a aussi ciblé des besoins au niveau de l'aide aux courses, on est en train de mettre en place ce service-là pour être complémentaire à ce qui existe déjà et les gens ont déjà répondu à l'appel, explique la responsable.

Donc, s'il y a un besoin ça sera à ce niveau-là. Pour l'instant, on est en train de s'organiser parce qu'il y a beaucoup de choses qui sont à tenir en compte si on veut s'assurer de la santé et la sécurité et des aidants et des aidés, précise Kathleen Baldwin.

Le service de livraison ciblera les personnes âgées vulnérables qui n'ont pas d'aide de proches, ceux qui sont en confinement ou dans les quartiers ruraux, ou qui n'ont pas la possibilité financière de se déplacer pour faire les courses.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Engagement communautaire