•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19: Un médecin demande un report de changements à l'assurance maladie albertaine

Une aîné s'apprête à conduire un véhicule.

À compter du 1er avril, les conducteurs âgés devront payer pour passer les examens requis pour le renouvellement de leur permis.

Photo : iStock

Radio-Canada

Malgré les consignes d’isolement, un médecin d’Edmonton constate que les conducteurs âgés se ruent à son cabinet pour éviter d’avoir à payer le certificat médical obligatoire pour le renouvellement de leur permis qui ne sera plus couvert par la province à compter du 1er avril.

Le docteur Haitham Kharrat souhaite que la province reporte certains changements au Régime d'assurance maladie de l'Alberta qui doivent entrer en vigueur le mois prochain.

Le gouvernement prévoit notamment de ne plus prendre en charge le certificat médical que doivent obtenir les conducteurs à 75 ans, à 80 ans et tous les deux ans après cet âge s’ils veulent renouveler leur permis de conduire.

Dès le 1er avril, les conducteurs âgés devront débourser 85 $ pour passer les examens demandés par le ministère provincial des Transports. Cette dépense pousse les personnes âgées à effectuer ces évaluations avant la date fatidique et les expose à un risque de contamination à la COVID-19, craint le Dr Kharrat.

C’est absurde de continuer dans cette voie alors qu’on parle des patients les plus vulnérables et qu’ils doivent rester chez eux, croit-il. On devrait mettre ces changements en pause et permettre aux aînés d’annuler leur rendez-vous, suggère-t-il.

Cas isolés?

De leur côté, Services de Santé Alberta et le ministère de la Santé disent ne pas avoir observé le phénomène que décrit le Dr Kharrat.

Nous ne pensons pas mettre les aînés en danger, et nous n’avons pas constaté une augmentation des demandes de remboursements pour ces certificats médicaux [de la part des praticiens]. Nous ne pouvons pas conclure qu’il y a un afflux de patients qui se précipitent pour passer leurs tests avant la fin du mois, a indiqué le porte-parole du ministère, Steve Buick.

Avec les informations de Paige Parsons

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Transports