•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Difficile d’obtenir un dépistage de la COVID-19 à Shawinigan

Un tube à essai avec un bouchon bleu et une étiquette sur laquelle est inscrit « COVID-19 ».

Un tube à essai utilisé pour dépister la COVID-19.

Photo : Reuters / Denis Balibouse

Radio-Canada

Près de quatre jours après avoir élargi ses critères de dépistage de la COVID-19 à Shawinigan, la ligne Info-Santé 811 continue de refuser l’accès au test à de nombreux patients avec des symptômes s’apparentant à la maladie.

Une note envoyée aux employés du réseau de la santé, dont Radio-Canada a obtenu copie, est pourtant claire. Un usager qui présente au moins un symptôme clinique reconnu et qui a fréquenté des lieux publics dans la ville de Shawinigan ou qui réside dans cette ville peut obtenir un rendez-vous pour un dépistage préventif.

La directrice de la santé publique de la Mauricie et du Centre-du-Québec, Marie-Josée Godi, a précisé vendredi lors d’un point de presse que les critères cliniques ont également été élargis.

Auparavant, il était question de toux, de fièvre et de difficulté respiratoire. On a récemment ajouté à ces critères cliniques la perte d’odorat et d’autres symptômes qui peuvent s’apparenter à la grippe. On parle de mal de gorge et de mal de tête. Ces éléments-là ont été intégrés à notre ligne d’appel, a-t-elle assuré.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Or, Radio-Canada a reçu de nombreux témoignages de personnes qui considèrent avoir des symptômes du coronavirus, mais à qui on aurait refusé un rendez-vous pour le dépistage.

Mon fils de 7 ans tousse depuis une semaine. Il a de la diarrhée et aujourd'hui, il vomit ses sécrétions. Il a été en contact la semaine dernière avec quelqu’un qui est maintenant en quarantaine; dans une maison où une personne a reçu un diagnostic positif. Je suis très inquiète pour sa santé. On refuse de le tester, car actuellement, il ne fait pas de fièvre, explique une femme qui désire garder l’anonymat.

La direction de la santé publique assure que la directive a bel et bien été envoyée à la centrale téléphonique d’Info Santé, qui s’occupe de réserver les rendez-vous pour les tests de dépistage.

La directive a été envoyée au 811 jeudi soir. Maintenant, jusqu’à quel point l’information est reçue? On va s’assurer en sortant d’ici que tous les répondants du 811 mettent en application cette directive, a assuré Marie-Josée Godi vendredi après-midi.

D'après des informations de Jonathan Roberge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Coronavirus