•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Danser aux balcons pour sortir de l'isolement

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des personnes âgées sur des balcons et de jeunes gens sur un parterre dansent au rythme de la chanson Let's Twist Again.

Les membres du personnel s'en sont eux aussi donné à coeur joie, alors que des pensionnaires au déhanchement plus limité agitaient des foulards depuis leur balcon.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Pour assurer leur sécurité, les consignes d’isolement imposées aux aînés sont strictes. Un bouleversement qui peut rendre les journées bien ennuyeuses. À la résidence pour aînés Rosemont Les Quartiers, à Montréal, bon nombre de pensionnaires ont choisi de rompre cet ennui en transformant leurs balcons en pistes de danse miniatures.

Les contacts humains étaient devenus rares dans cette résidence comme dans bien d’autres. Les visites sont interdites, les sorties et les regroupements aussi. Depuis lundi, même la salle à manger est fermée. Chacun mange dans son appartement.

Marcelle Bastien, une résidente, a donc proposé de se donner rendez-vous là où ils peuvent se voir et s’entendre, sans s’approcher les uns des autres : sur les balcons du complexe qui accueille 477 appartements.

Des dizaines de ses voisins ont répondu à l’appel, mais aussi des membres du personnel réunis sur un parterre devant l’entrée des résidences, l’endroit parfait pour poser des haut-parleurs. Il n’en fallait pas plus pour que se fassent entendre les rythmes de la chanson Let’s Twist Again et que l’ennui, l’espace d’un instant, cède sa place aux déhanchements.

C'est beaucoup d'émotions de les revoir depuis quelques jours. C'est une manière d'être tous ensemble, dit Mariela Carina Rolon, responsable des loisirs au sein du Réseau Sélection, qui possède la résidence.

Cette première rencontre sur les balcons a connu assez de succès pour que son organisatrice ait l’intention de répéter l’expérience au cours des jours à venir. Samedi, je propose qu’on s’habille ultra chic à 15 h 45, lance Marcelle Bastien avant d’enchaîner en rigolant, puis à 16 h on va pouvoir écouter Claude Saucier (Nouvelle fenêtre). Ça nous réchauffe le cœur depuis longtemps.

Autre initiative pour tenter d'occuper les aînés : des cours de yoga et de méditation en ligne, lancés par une résidente elle-même.

Avec les informations d'Anne-Louise Despatie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !