•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

92 nouveaux cas de COVID-19 en Colombie-Britannique

La médecin hygiéniste en chef Bonnie Henry devant des drapeaux de la Colombie-Britannique.

La médecin hygiéniste en chef Bonnie Henry fait le point sur la situation dans la province.

Photo : Radio-Canada

La médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Bonnie Henry, et le ministre de la Santé, Adrian Dix, ont confirmé samedi que 92 nouveaux malades de la COVID-19 ont été recensés dans la province dans les dernières 24 h.

Une autre personne est morte des suites de la maladie dans la région de la régie de la santé Vancouver Coastal.

La province compte désormais un total de 884 cas de personnes infectées, dont 17 qui ont perdu la vie en raison du coronavirus et 81 sont hospitalisées. Les autorités ajoutent également que 45 % de ces cas sont rétablis, soit 396 personnes qui n'ont plus besoin d'être isolées.

En tout, 12 centres de soins de santé de longue durée ont répertorié des cas de COVID-19, soit un de plus que la veille.

La moitié d’entre eux se trouve dans la région de Vancouver Coastal et l’autre moitié dans la région de la vallée du Fraser. 

Nous avons besoin de 100 % de collaboration des Britanno-Colombiens

Adrian Dix, ministre de la Santé de la C.-B.

« Nous voyons des efforts extraordinaires et de la compassion incroyable dans notre communauté. On a plus que jamais besoin de continuer ces actions tous ensemble pendant les prochaines semaines », affirme la Dre Bonnie Henry.

Une courbe positive, mais fragile

Selon la modélisation de la propagation du virus dévoilée vendredi par la Dre Bonnie Henry, les mesures de distanciation physique et sociale imposées par la Colombie-Britannique contribuent à ralentir la propagation de la maladie dans la province.

Toutefois, la Dre Henry a précisé samedi que la province n’était pas à l’abri d’une grave épidémie si la collaboration des Britanno-Colombiens afin de respecter les mesures sanitaires mises en place s’atténuait. 

« De nombreuses personnes nous demandent d’imposer un confinement strict, a-t-elle ajouté, mais la stratégie adoptée par la province est très similaire et nous l'implantons de manière très réfléchie. »

La C.-B. utilise la chloroquine 

La médecin hygiéniste en chef a par ailleurs confirmé que la Colombie-Britannique est favorable à l'utilisation expérimentale du médicament antipaludique chloroquine pour traiter la COVID-19.

La chloroquine ainsi que des antiviraux pour lutter contre le VIH/Sida ont été utilisés dans un établissement de la province, dans le respect du protocole international, dit-elle. 

« Nos experts observent continuellement les données », précise la Dre Bonnie Henry.

Le prochain point de presse de mise à jour des autorités de la santé de la province concernant le coronavirus aura lieu lundi à 13 h 30. 

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Coronavirus