•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford s'attaque à la tarification abusive de produits liés à la pandémie

Doug Ford en conférence de presse.

Le premier ministre ontarien, Doug Ford.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Revendre à prix fort des produits qui sont en grande demande depuis le début de la pandémie est une « activité dégoûtante » et sera punie sévèrement.

C'est ce qu'a déclaré le premier ministre ontarien Doug Ford lors de son point de presse, samedi en début d'après-midi.

Si vous vendez des masques, des gants de protection, des médicaments contre le rhume, du désinfectant pour les mains ou des lingettes désinfectantes et que vous multipliez le prix normal par 5, par 10, gare à vous.

Doug ford

Il n'a pas mâché ses mots au sujet de ceux qui veulent faire du profit grâce à la pandémie : Nous avons considérablement augmenté les sanctions que vous encourrez pour cette activité dégoûtante.

Selon les nouvelles lois qui sont maintenant en vigueur, un individu condamné fait face à une amende pouvant aller jusqu'à 100 000 dollars et une peine de prison qui pourrait durer jusqu'à un an. Le président d'une entreprise qui s'adonne à cette pratique s'y expose aussi. Finalement, une compagnie qui fait de la tarification abusive s'expose à une amende pouvant aller jusqu'à 10 millions de dollars.

Le premier ministre a demandé au public de rapporter les contrevenants. Écrivez à la Protection du consommateur sur son site web, ou appelez le 1-800-889-9768. Cette ligne téléphonique sera activée lundi.

Cette décision du premier ministre Ford donne suite à ses commentaires émis jeudi au sujet des pratiques d'un supermarché haut de gamme de la métropole. Pusateri's! J'ai entendu dire qu'ils vendent des lingettes pour les mains à 30 $ par boîte. C'est dégoûtant! Dégoûtant! Une entreprise comme celle-là vend des lingettes pour les mains à ce prix?, s'était-il alors indigné.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Coronavirus