•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford exhorte les citadins à éviter la campagne et les chalets durant l’épidémie

Le visage d'un homme

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

L'Ontario a signalé 135 nouveaux cas de COVID-19 et trois nouveaux décès vendredi, dont deux à la maison de retraite Pinecrest Nursing Home de Bobcaygeon. Au moins 14 membres du personnel du centre pour aînés sont également infectés, ainsi que trois autres résidents au-delà des deux qui sont décédés.

Ces cas dans la région de Kawartha Lakes surviennent alors que Doug Ford demande aux habitants des grandes villes et aux snowbirds d'éviter de se rendre dans leurs chalets pour s'isoler et de rester plutôt dans leur ville de résidence.

Le premier ministre ontarien dit avoir entendu les inquiétudes de plusieurs maires des communes rurales de la province. Selon eux, les ressources sanitaires locales ont déjà du mal à suivre durant cette épidémie de COVID-19 et un afflux de nouveaux venus aggravera la situation.

Les médecins de certaines de ces communautés disent qu'ils n'ont pas suffisamment de kits de test, d'équipement de protection ou d'autres outils nécessaires pour aider à contenir la pandémie.

À l'échelle de la province, il y a désormais au moins 993 cas de virus confirmés, dont 18 personnes décédées et huit autres qui se sont rétablies.

Vendredi, les responsables de la santé publique ont déclaré que 60 des 967 cas actifs de la province étaient hospitalisés.

Selon la Dre Barbara Yaffe, médecin hygiéniste en chef adjointe, 43 de ces personnes sont dans des unités de soins intensifs - contre 29 jeudi et 17 mercredi - et 32 sont actuellement sous respirateurs artificiels.

400 lits disponibles en soins intensifs

Le nombre croissant de cas dans les unités de soins intensifs locaux, associé à un important arriéré de résultats de tests COVID-19 en attente et à un grand nombre de résidents qui n'ont pas été testés du tout, alimente la crainte que le virus ne se propage plus largement que les chiffres officiels ne le suggèrent.

Le médecin-hygiéniste en chef, le Dr David Williams, a déclaré que l'Ontario avait commencé à faire des progrès pour rattraper son retard. Le nombre de tests en attente de résultat a baissé pour la première fois vendredi, passant de près de 11 000 à un peu plus de 10 000.

Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, David Williams

Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, David Williams

Photo : Radio-Canada

Les autorités sanitaires disent que d'autres sites de tests en laboratoire s’ouvrent et que l'Ontario espère effectuer 5000 tests par jour d'ici la fin de la fin de semaine. Un chiffre qui est promis depuis la semaine passée.

Par ailleurs, la table de commandement mise en place à l’échelle de la province pour combattre l’épidémie avance que le report de certaines opérations chirurgicales non essentielles a permis d’augmenter la capacité des hôpitaux.

Environ 400 lits de soins intensifs étaient disponibles à travers l’Ontario vendredi. Le taux d'occupation actuel des soins intensifs dans la province est de 68 %.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !