•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fab Eunice, l’artiste guinéen à la conquête de l’univers R'n'B

Un artiste chante devant un microphone, dans un studio insonorisé.

Fab Eunice chante en français, en anglais et dans un dialecte de la Guinée.

Photo : Fab Eunice

Connu sous le nom de scène de Fab Eunice, Stanley Fomba Sartie est un artiste guinéen d'Edmonton. Au Canada depuis 2011, il s’est donné pour mission de gravir les échelons de l’univers R'n'B. Entrevue avec celui pour qui chaque trame sonore dépeint une expérience de sa vie.

Un parcours non conventionnel, c’est ce qui décrit le mieux le chemin parcouru par Fab Eunice. De ses rêves d'enfance brisés, aux bancs des chorales de son pays natal, suivis par sa propulsion au-devant de la scène musicale, l’artiste est loin d’avoir fini de faire parler de lui.

Note : Certaines réponses de cette entrevue ont pu être adaptées pour en favoriser la lisibilité.

Comment vous êtes-vous lancé dans le monde de la musique?

Je me suis retrouvé dans l'univers de la musique à l'âge de 15 ans. Il faut dire que ma passion première était le soccer. Plus jeune, je vivais en Afrique et j'adorais ce sport. Il est arrivé un moment où j'ai eu l'opportunité d'aller jouer professionnellement en France, mais mon père n'avait pas assez d'argent pour me permettre de le faire.

Lorsque j'ai perdu cette opportunité, j'ai décidé d'abandonner le soccer et de m’orienter vers la musique qui était aussi une passion pour moi.

Fab Eunice, artiste

Du sport à la musique, comment s’est passée la transition?

Tout a commencé avec la danse. Des concours de danses étaient organisés dans mon école secondaire en Guinée. J'y ai participé et j'ai gagné deux prix. Peu de temps après, j’ai créé le groupe de danse Les Lover Boys, qui a bien été accueilli par mon entourage.

Des églises faisaient appel à moi pour les aider à diriger des chorales et les gens me disaient que j'avais une belle voix et que je chantais bien. C’est à ce moment que j’ai commencé à écrire mes propres chansons.

Ces commentaires étaient importants parce qu'on pense parfois savoir quelque chose, mais c’est le retour des gens qui donne l’heure juste.

Fab Eunice, artiste
Un artiste qui compose une chanson.

Fab Eunice a à son actif des dizaines de chansons.

Photo : Fab Eunice

Véhiculez-vous un message particulier dans votre musique?

Je me base principalement sur mes expériences personnelles pour composer mes chansons. La chanson Number One, par exemple, est celle qui a eu le plus de succès.

Dans celle-ci, je raconte une rupture amoureuse qui m’a marqué. J'y explique notamment l'influence que peut avoir l'extérieur sur une personne ou un couple. Je le fais en espérant que mon message puisse aider une personne qui se retrouverait dans la même situation.

Je parle tout le temps d’amour. L’amour, pour moi, c’est cela le R'n'B.

Fab Eunice, artiste
Deux personnes qui sourient.

Fab Eunice dans le vidéoclip de sa chanson «Number One».

Photo : Fab Eunice

Quels sont vos plans pour le futur?

Je souhaite pouvoir un jour ne vivre que de ma musique. Je pense que pour chaque acte qu’on pose, le plus important, c'est de suivre son coeur. Je travaille présentement sur des projets à l'extérieur d'Edmonton, dont une collaboration au Nigéria.

J'espère me rendre plus loin qu'où je suis et d'où je viens.

Fab Eunice, artiste

Un artiste qui chante.

Fab Eunice chante en anglais et en français dans son vidéoclip «San toi».

Photo : Fab Eunice

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !