•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Albertains accusent leur ministre de la Santé d'intimidation

Le ministre de la Santé, Tyler Shandro, au pupitre.

Un porte-parole a confirmé que le ministre de la Santé, Tyler Shandro, et sa femme s'étaient rendus au domicile d'un médecin de Calgary au sujet d'un mème qu'il avait publié sur Facebook.

Photo : Radio-Canada / Audrey Neveu

Radio-Canada

Plusieurs Albertains font état de troublantes confrontations avec le ministre de la Santé, Tyler Shandro, et son épouse, Andrea, après avoir soulevé l’éventualité d’un conflit d’intérêts dans une affaire entourant une entreprise d’assurance maladie complémentaire leur appartenant.

Il criait, et sa femme aussi hurlait, raconte le Dr Mukarram Zaidi pour décrire l’échange qu’il a eu la fin de semaine dernière avec le ministre albertain de la Santé, Tyler Shandro, et de sa conjointe, Andrea.

La raison de ces cris? La diffusion par ce médecin de Calgary d’un mème au sujet d’une entreprise d’assurance maladie complémentaire dont Tyler Shandro, son épouse et la soeur de cette dernière sont propriétaires.

Supprimez cette publication

Le Dr Zaidi dit que le couple, qui habite non loin de chez lui, s’est présenté, remonté, à son domicile, dans la soirée de samedi.

[Tyler Shandor a] dit à mes enfants qu’il voulait me parler et leur a conseillé de rester à l’intérieur [car] ils n’auraient pas envie d’entendre ce qui était sur le point d’arriver, relate le Dr Zaidi.

C’est en vociférant que le ministre et sa femme ont reproché au médecin d’avoir republié un mème qu’ils jugent calomnieux, soutient-il.

Supprimez cette publication, lui aurait crié le ministre, en affirmant que sa femme et lui avaient reçu des menaces de mort depuis que le mème circulait sur les réseaux sociaux.

L’illustration publiée par le Dr Zaidi reprend une photo du ministre avec une légende sous-entendant qu’il s'enrichit sur le dos des Albertains.

Le ministre Shandro et sa femme sont la cible d’attaques personnelles sur la toile depuis la révélation, la semaine dernière, de leur lien avec Vital Partners. Cette entreprise offre notamment des services d’assurance maladie complémentaires qui couvrent des actes que la province ne prend plus en charge à la suite de récents changements législatifs apportés par Tyler Shandro.

Andrea Shandro a reçu de nombreux courriels et appels de menace sur son lieu de travail, soutient l’attaché de presse du ministre, Steve Buick. Les publications diffamatoires comme celle qu’a publiée le Dr Zaidi contribuent à [alimenter] ces attaques.

De son côté, le Dr Zaidi, dit s’être senti d’autant plus humilié par l’attitude du ministre qui continue de laisser entendre que les médecins sont trop payés, même en ces temps de pandémie, où ils mettent leur vie en danger, déplore-t-il.

Une photo de  Mukarram Zaidi.

Actif au Parti conservateur uni, le Dr Zaidi connaît Tyler Shandro depuis des années.

Photo : CBC / James Young

De son côté, le premier ministre, Jason Kenney, a suggéré à Tyler Shandro, de s’éloigner des réseaux sociaux, de ne pas se laisser distraire par les trolls et de se recentrer sur son travail.

Je comprendrais toute personne qui répond avec tant de passion à de telles attaques.

Une citation de Jason Kenney, premier ministre de l'Alberta

Courriels inappropriés

En plus de ce témoignage, CBC a également obtenu des courriels dans lesquels Tyler Shandro dénigre des citoyens qui l'interrogent sur la même entreprise d’assurances. Dans ces échanges, le ministre de la Santé traite par exemple une des requérantes de folle qui harcèle sa femme.

Le ministre se portera toujours à la défense [de sa femme], en particulier dans des cas de harcèlement et de menaces, peut-on lire dans le communiqué de Steve Buick.

Pour la professeure de sciences politiques l'Université Dalhousie Lori Turnbull, l’attitude du ministre est toutefois des plus inappropriée.

C’est presque impensable d’imaginer qu'un ministre s’adresse ainsi à des électeurs [...] ou à n’importe qui d’autre, affirme-t-elle. Je pense qu’il essaye d’intimider tous ceux qui auraient des questions sur [cette allégation de conflit d’intérêts].

Janice Fraser, une habitante de Calgary a eu cette désagréable impression lorsqu’elle a, elle aussi, tenté d’avoir des explications en envoyant un courriel par le site Internet de l’entreprise.

Une heure plus tard, c’est une réponse du ministre de la Santé qu’elle reçoit, la menaçant de la dénoncer aux services de sécurité provinciaux si elle continuait d’envoyer de tels messages.

Je me suis mise à trembler , dit Janice Fraser, qui était terrifiée.

Il a voulu me réduire au silence et il me fait peur.

Une citation de Janice Fraser, Calgary

La semaine dernière, le parti conservateur uni a diffusé une lettre de la commissaire à l’éthique de l’Alberta, Marguerite Trussler, qui souligne que Tyler Shandro n’est pas un cadre de l’entreprise Vital Partners, qu’il a transféré ses parts dans une fiducie sans droit de regard. Elle y conclut qu'il ne contrevient pas à la Loi sur les conflits d'intérêts.

Avec les informations de Charles Rusnell

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Alberta

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Alberta.