•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ligue de spécialistes pour lutter contre le piratage lié à la COVID-19

Une personne tape sur le clavier d'un ordinateur portable.

Des spécialistes de la cybersécurité veulent aider à protéger les réseaux de la santé d'attaques informatiques.

Photo : iStock / scyther5

Radio-Canada

Près de 400 volontaires avec une expertise en cybersécurité se sont regroupés cette semaine pour lutter contre les pirates informatiques qui tentent d’exploiter la pandémie mondiale de COVID-19.

Les personnes qui s’impliquent dans le groupe proviennent de plus de 40 pays. On compte parmi elles des spécialistes provenant de firmes technologiques importantes telles que Microsoft ou Amazon.

Le groupe s’est donné le nom de CTI League (ou Cyber Threat Intelligence League, soit Ligue de renseignements sur les cybermenaces, en français), un clin d’œil aux superhéros de la Ligue des justiciers de l’univers DC Comics.

La priorité de la ligue est de lutter contre les tentatives de piratage informatique qui ciblent les réseaux de la santé et les personnes qui y travaillent.

La COVID-19 représente un risque important pour ce secteur en particulier, comme l'indiquait le Centre canadien pour la cybersécurité dans une alerte émise la fin de semaine dernière.

Des hôpitaux ou des personnes qui y travaillent pourraient être la cible de rançongiciels ou de campagnes de piratage par hameçonnage. La CTI League veut d’abord et avant tout empêcher que des attaques informatiques puissent nuire aux soins donnés à la patientèle.

« Si un hôpital subit une attaque par rançongiciel et ne peut pas payer, des personnes pourraient mourir parce qu’elles ne seraient pas capables de recevoir les soins médicaux nécessaires », a expliqué le fondateur du groupe, Ohad Zaidenberg, à NBC News.

Le travail des membres de la CTI League consiste principalement à déceler des failles de sécurité qui pourraient être exploitées par des pirates informatiques et à avertir et aider les établissements hospitaliers qui pourraient être vulnérables.

Un autre point important pour le groupe est d’aider à protéger les infrastructures de télécommunications, qui sont devenues primordiales alors que de plus en plus de personnes travaillent de la maison.

Par ailleurs, Marc Rogers, un des quatre principaux gestionnaires du groupe, a affirmé à l’agence de presse Reuters qu’il n’a « jamais vu autant d’attaques d’hameçonnage ». Des personnes mal intentionnées tentent de profiter des peurs en ce qui concerne la pandémie de la COVID-19 pour soutirer des informations personnelles à des internautes.

La CTI League invite les spécialistes en cybersécurité qui souhaiteraient contribuer aux efforts de la ligue à s’inscrire sur son site web. Les personnes intéressées feront l’objet d’une vérification de sécurité, selon ce qu'indique le groupe.

Avec les informations de Reuters, et NBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cybersécurité

Techno