•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : L’Ontario achète un million de trousses de dépistage

Un homme avec un sarrau tient une trousse de dépistage dans ses mains.

Le Dr Paul Lem, fondateur et PDG de Spartan Bioscience.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Radio-Canada

Le gouvernement Ford a acheté un million de trousses de dépistage de la COVID-19 auprès de l’entreprise Spartan Bioscience, située à Ottawa.

Le bureau de la ministre de la Santé a confirmé vendredi que les trousses ont été commandées. La livraison est conditionnelle à une une approbation d’urgence de Santé Canada. Celle-ci pourrait prendre deux semaines, selon Paul Lem, fondateur et PDG de Spartan Bioscience, la compagnie qui livrera les trousses de dépistage.

Notre technologie vous donne un résultat en une trentaine de minutes, selon le Dr Lem.

une boîte métallique sur un muret de métal.

Le test de dépistage de la COVID-19 élaboré par la compagnie Spartan Bioscience d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada

Celui-ci vante la simplicité de sa trousse de dépistage : Essentiellement, vous prenez un prélèvement dans la gorge et vous l'insérez dans une cartouche dans notre appareil et en 30 minutes, vous pouvez avoir vos résultats, explique-t-il.

Le PDG de Spartan Bioscience n'a pas voulu révéler le prix de ses trousses, mais a affirmé que les gouvernements peuvent faire des économies d'échelle en achetant en grandes quantités.

Les trousses devraient être mises à la disposition du système de santé d'ici quelques semaines.

Il s’agit de la première grosse commande pour Spartan Bioscience depuis le début de la crise, selon le Dr Lem. Il affirme que l’entreprise est aussi en discussion avec d’autres gouvernements provinciaux et avec des États américains.

Avec les informations de Philippe de Montigny

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Santé publique