•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux nouveaux cas à l'Île-du-Prince-Édouard, pour un total de onze

Heather Morrison.

Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, le 23 mars 2020.

Photo : Radio-Canada

François Pierre Dufault

Deux nouveaux cas de COVID-19 sont confirmés à l'Île-du-Prince-Édouard, ce qui porte le total à onze dans la province.

Il s'agit de deux femmes du comté de Prince, dans l'ouest de la province. L'une est dans la vingtaine et l'autre, dans la cinquantaine. Elles ont toutes les deux voyagé à l'étranger. Elles sont en isolement et ne ressentent que des symptômes légers, selon la Dre Heather Morrisson, médecin-hygiéniste en chef.

Nombre de tests

La province insulaire compte 11 cas confirmés du nouveau coronavirus. Une personne est rétablie après avoir passé 14 jours en isolement.

Les autorités de la santé ont administré 622 tests de dépistage depuis le début de la pandémie. De ce nombre, 444 sont négatifs et 178 n'ont pas encore été analysés au Laboratoire national de microbiologie, à Winnipeg.

C'est loin d'être terminé, prévient la Dre Heather Morrison.

En date du 27 mars, les provinces de l’Atlantique recensent 248 cas de COVID-19, soit 88 de plus que la veille. La répartition par province s'effectue comme suit :

  • Nouvelle-Écosse : 17 nouveaux cas, pour un total de 90;
  • Nouveau-Brunswick : 12 nouveaux cas, pour un total de 45;
  • Terre-Neuve-et-Labrador : 20 nouveaux cas, pour un total de 102;
  • Île-du-Prince-Édouard : 2 nouveaux cas, pour un total de 11.
Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Les écoles de l'Île-du-Prince-Édouard fermées jusqu'au 11 mai

Toutes les écoles de l'Île-du-Prince-Édouard resteront fermées au moins jusqu'au 11 mai prochain sur recommandation de la médecin-hygiéniste en chef de la province, en raison de la pandémie de la COVID-19.

Le gouvernement provincial avait d'abord prévu fermer les écoles jusqu'au 6 avril.

On observe ce qui se passe partout dans le monde [...] et ce qui arrive ici au Canada. On voit le nombre de cas [de la maladie] qui double tous les trois à cinq jours, a expliqué la Dre Heather Morrison lors d'un point de presse, vendredi.

Le premier ministre Dennis King assure, pour sa part, qu'un programme d'enseignement en ligne sera déployé afin que les élèves de la soixantaine d'écoles anglaises et françaises de la province puissent poursuivre leur apprentissage à la maison. L'accès à Internet dans plusieurs régions rurales de l'île demeure toutefois un défi, reconnaît-il.

Le ministre de l'Éducation et de l'Apprentissage continu, Brad Trivers, doit présenter les prochaines étapes de ce plan d'enseignement en ligne au début de la semaine prochaine.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Les services de garde seront aussi fermés au moins jusqu'au 11 mai.

Tous les commerces et les services gouvernementaux non essentiels devront rester fermés jusqu'à ce qu'une nouvelle décision soit prise, toujours sur ordre de la médecin-hygiéniste en chef. Les voyages non essentiels à l'extérieur de la province, via le pont de la Confédération, sont également interdits jusqu'à nouvel ordre.

L'Île-du-Prince-Édouard a déclaré l'état d'urgence sanitaire le 16 mars dernier, ce qui donne aux autorités de la santé le pouvoir d'ordonner des fermetures et de réunir les ressources nécessaires pour faire face à la pandémie de la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Éducation