•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La santé publique veut le matériel de l'industrie de la construction

Un masque N95.

Il existe des masques N95 de type médical et de type industriel.

Photo : Reuters / Nicholas Pfosi

L'industrie de la construction du Québec et du Canada est appelée en renfort pour aider les établissements de santé à combler leurs besoins de matériel de protection destiné au personnel soignant, comme des masques et des blouses.

Le ministère de la Santé et de services sociaux (MSSS), devant la possibilité d'une pénurie de matériel, a contacté l'Association de la construction du Québec (ACQ) afin de mobiliser les entreprises aux quatre coins de la province.

Nous appelons nos membres à contribuer à l'effort de guerre, dans un mouvement de solidarité, pour supporter nos anges gardiens, explique Guillaume Houle, porte-parole de l'ACQ.

L'ACQ a donc envoyé un avis à tous ses membres vendredi matin, les invitant à apporter leur contribution pour aider le personnel de la santé sur la ligne de front.

On lance un appel à nos entrepreneurs : supportez la santé publique.

Guillaume Houle, porte-parole de l'Association de la construction du Québec

Bien que la demande a été envoyée aux 7000 membres de l'ACQ, elle s'adresse aux 26 000 entreprises en construction du Québec, poursuit M. Houle.

L'Association canadienne de la construction a lancé le même appel d'un océan à l'autre.

Masques, lingettes, visières...

Le gouvernement est à la recherche de plusieurs sortes d'équipement : blouses, masques, lingettes, lunettes protectrices, etc.

Il existe par exemple des masques N95 de type industriel, qui pourraient servir s'il venait à manquer de masques N95 médicaux. L'industrie a aussi à sa disposition des masques P100, souligne Guillaume Houle, qui peuvent notamment protéger les travailleurs contre l'amiante.

Le matériel doit être neuf, dans des boîtes ou caisses fermées jamais ouvertes, précise la demande du Ministère. Les entreprises sont invitées à contacter leur direction régionale de santé publique si elles sont en mesure d'aider.

La priorité est de venir en aide au gouvernement, assure Guillaume Houle. Des précautions seront cependant prises afin d'assurer que l'industrie de la construction ne manque pas elle-même de matériel une fois que les chantiers seront relancés.

Deux travailleurs de la construction sur un chantier.

Les chantiers de construction sont fermés au moins jusqu'au 13 avril.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

D'autres masques à l'étude

Le MSSS confirme avoir fait la demande à l'industrie de la construction, mais aussi à d'autres secteurs d'activités.

Nous avons reçu un avis comme quoi les masques de type industriel pourraient être utilisés dans le réseau de la santé, au besoin, a fait savoir Marie-Claude Lacasse, porte-parole du Ministère.

Elle ajoute que d'autres types de masques sont actuellement à l'étude, sans préciser lesquels. Nous sommes en attente de recevoir des échantillons de ces masques et ainsi de les évaluer. Encore ici, des démarches sont donc en cours.

Dans la région de Québec, la Fondation de l'Hôtel-Dieu de Lévis, avec l'accord du CISSS de la Chaudière-Appalaches, a lancé un appel aux entreprises, vendredi, particulièrement pour des masques.

La Fondation est à la recherche de masques N95, KN95, P100, ainsi que des masques de procédures

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !