•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec accorde 2,5 M$ pour aider les victimes de violence conjugale

Une femme pleure sur un sofa pendant qu'un homme furieux lui crie des choses.

Les refuges demandent aux femmes de fuir leur domicile si elles croient qu'elles y sont en danger.

Photo : getty images/istockphoto / fizkes

La Presse canadienne
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement du Québec a débloqué une aide d'urgence de 2,5 millions $ pour combler les besoins accrus des organismes d'aide et d'hébergement pour femmes victimes de violence.

Ces derniers jours, des organismes qui travaillent auprès de ces femmes ont mis en lumière de nombreuses situations pénibles vécues par ces dernières en raison des mesures prises pour combattre la pandémie de la COVID-19.

Par exemple, l'obligation pour les citoyens de rester confinés à la maison augmente le stress de tous, et les femmes vivant déjà dans des milieux violents risquent encore plus d'en subir les contrecoups – sans possibilité d'en sortir s'il n'y a pas de place en refuge.

La crise sanitaire actuelle et les mesures d'isolement imposées par le gouvernement exposent plus que jamais certaines femmes à des situations de violence, a déclaré dans un communiqué Isabelle Charest, la ministre responsable de la Condition féminine.

L'argent octroyé doit servir notamment à couvrir les frais d'hébergement et de transport ou encore des heures supplémentaires réalisées par les employés.

Le Secrétariat à la condition féminine et le ministère de la Santé et des Services sociaux affirment qu'ils vont continuer à assurer une veille de la situation pour que les femmes victimes de violence aient un soutien adéquat.

« J'aimerais lancer un message important à toutes les femmes du Québec : l'isolement n'interdit pas de fuir. N'hésitez pas à recourir aux services spécialisés des organismes et des maisons d'hébergement. Votre santé et votre sécurité sont plus importantes que tout. »

— Une citation de  Isabelle Charest, la ministre responsable de la Condition féminine

Québec a indiqué que cette aide d'urgence s'ajoute aux 181 millions $ sur cinq ans déjà annoncés lors du dernier budget.

Elle est octroyée dans la foulée des mesures adoptées par le gouvernement du Québec pour protéger la santé de la population dans le contexte de la pandémie causée par la COVID-19.

En situation de crise ou d'urgence, Québec rappelle aux femmes d'appeler la police en composant le 911.

Les femmes peuvent aussi obtenir un soutien au service « SOS violence conjugale » en appelant sans frais le 1 800 363-9010. Des informations sont disponibles en ligne (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !