•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec met en garde contre les déplacements entre régions

Les régions de Montréal et de l'Estrie sont les plus touchées par la COVID-19, suivies de la Montérégie et de Laval.

François Legault en point de presse.

Le premier ministre François Legault invite les Québécois à rester dans leur région afin de ne pas propager davantage le coronavirus.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

Dans un effort pour freiner la propagation de la COVID-19, qui a fait 18 morts et infecté 2021 personnes au Québec à ce jour, François Legault a appelé les résidents des régions les plus touchées à éviter de se déplacer dans d’autres régions.

Les régions de Montréal et de l'Estrie demeurent les plus touchées par la COVID-19, avec respectivement 971 et 227 cas. L'Estrie est suivie de près par la Montérégie et Laval.

Le premier ministre a donc invité les habitants de Montréal et de l'Estrie à éviter tout déplacement non essentiel vers d'autres régions du Québec.

Même s'il estime qu'il est trop tôt pour limiter les entrées et les sorties des régions les plus touchées, M. Legault a admis, lors de son point de presse quotidien vendredi, que son gouvernement était en discussion avec la Ville de Montréal concernant les avantages et les désavantages de déclarer l'état d'urgence sanitaire.

Peu de temps après ce point de presse, les autorités de santé publique du Québec ont officiellement demandé à la Ville de Montréal de déclarer l'état d'urgence local.

On est en contrôle

François Legault, le Dr Arruda et la ministre de la Santé Danielle McCann ont tenu à se faire rassurants, malgré la hausse marquée de cas confirmés et de décès. Il s'agit d'un bond de 392 cas et de 10 décès en 24 heures. On compte aussi maintenant 141 personnes hospitalisées (+35), dont 50 sont aux soins intensifs (+7).

Pour Danielle McCann, le système de santé est outillé pour répondre à cet afflux. Elle affirme que 7000 lits ont été libérés à travers la province et que 578 lits en soins intensifs sont présentement disponibles. On est en contrôle. On s'organise bien, a-t-elle assuré.

C'est la plus grande bataille de notre vie collective, il faut qu’on respecte les consignes. On sort le moins possible, et si on sort, on suit les consignes de rester à deux mètres.

François Legault, premier ministre du Québec

Jeudi, François Legault a lancé un appel au bénévolat auquel ont répondu des milliers de Québécois.

Le nouveau portail qui permet à ceux qui en ont la capacité de s'impliquer bénévolement pour aider la province à traverser la crise du coronavirus a été pris d'assaut par des milliers de personnes.

Le site web en question – jebenevole.ca (Nouvelle fenêtre) – a été créé pour jumeler les organismes en manque de ressources aux gens qui ont du temps à offrir. Selon le premier ministre, plus de 9000 jumelages ont déjà été effectués.

Comme je m'y attendais, les Québécois sont tellement généreux qu'ils ont fait sauter le portail. Mais on me dit que c'est remis en place déjà. Merci beaucoup à ceux qui se sont inscrits, a-t-il dit.

Le premier ministre a aussi souligné avoir été interpellé par des travailleurs essentiels gagnant moins de 2000 $ par mois. Ces personnes ont qualifié la situation d'injuste étant donné que l'aide d'urgence du fédéral octroie 2000 $ par mois à chaque bénéficiaire.

J'ai eu l'occasion d'y réfléchir pendant la nuit, a indiqué M. Legault, précisant qu'il avait demandé au ministre des Finances de mettre en place des mesures financières compensatoires pour ces travailleurs, sans donner plus de détails.

Le premier ministre a aussi profité de sa tribune pour faire un nouvel appel à tous, cette fois concernant les femmes et les enfants victimes de violence. Il a en somme demandé aux Québécois d'être vigilants et de ne pas hésiter à appeler la police si jamais ils soupçonnent qu'une femme ou un enfant subit de mauvais traitements.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique