•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un besoin criant de bénévoles en Estrie

Plusieurs boîtes empilées sur un comptoir de cuisine.

Les paniers-repas de l'Aide Communautaire de Lennoxville sont habituellement composés d'une soupe, d'une salade, d'un plat principal et d'un dessert.

Photo : Radio-Canada / Nantou Soumahoro

Radio-Canada

La campagne de recrutement de bénévoles lancée jeudi par Québec répond à un besoin criant des organismes communautaires de l'Estrie.

Le site Internet, jebenevole.ca, a été mis en ligne pour mettre en contact les organismes en manque de ressources et les bénévoles.

Un coup de pouce qui était attendu désespérément.

Notamment chez Action Plus Sherbrooke qui soutient plus de 70 personnes à faible revenu. Dans la crise actuelle, l'organisme peine à venir en aide à ses membres qui n'ont plus de quoi manger.

Plusieurs de nos membres sont dans une situation de précarité déjà avec leur chèque d'aide social et avec la crise ils ne peuvent pas aller manger dans les ressources comme la Chaudronnée et avoir accès à Moisson Estrie puisqu'ils sont confinés, indique Geneviève Bouchard, coordonnatrice d' Action Plus Sherbrooke.

Des Sherbrookois ont le ventre vide, déplore Action Plus Sherbrooke

Il n'est pas question au Québec qu'il y ait quelqu'un qui n'ait pas à manger, a affirmé François Legault dans sa conférence de presse quotidienne jeudi. On va s'assurer qu'il y ait l'argent nécessaire pour acheter la nourriture et ça va nous prendre plus de bénévoles.

Geneviève Bouchard se désole toutefois d'avoir reçu des appels de détresse de Sherbrookois qui avaient le ventre vide.

J'ai reçu des messages de gens que ça fait six jours qu'ils n'ont pas mangés, alors c'est inacceptable.

Geneviève Bouchard, coordonnatrice d' Action Plus Sherbrooke

Après un appel à tous sur Facebook, des bénévoles se sont manifestés afin d'aller livrer des pâtes alimentaires, de la sauce, des œufs, ce qui permettra aux bénéficiaires d'avoir de quoi se nourrir jusqu'au 1er avril.

L'aide des bénévoles est donc essentielle pour cet organisme. Geneviève Bouchard affirme que son équipe et elle ont d'ailleurs commencé à téléphoner à l'ensemble de leurs membres tous les deux jours pour s'assurer qu'ils se portent bien.

« Déjà ils vivent des moments d'isolement dans leur vie. Avec cette crise-là, c'est encore pire, c'est pourquoi on va maintenir ce lien-là avec eux », rappelle-t-elle.

L'organisme affirme également avoir un besoin criant de bénévoles pour aller voir les personnes âgées membres de l'organisme qui sont ainsi confinées à leur domicile.

Les nouvelles mesures sanitaires : un casse-tête pour les organismes

La distanciation sociale à respecter demeure un enjeu important pour les organismes qui veulent limiter les risques de contagion. Tout un défi alors que les bénévoles ne peuvent pas tous se retrouver au même endroit dans la même pièce.

« On doit allonger la journée de travail pour éviter que les personnes se côtoient », souligne Katherine Levasseur, directrice du Centre d'action bénévole de Sherbrooke.à

Pour l'instant, le recrutement de nouveaux bénévoles va bon train. Depuis lundi, 120 personnes ont répondu à l'appel de l'organisme.

Katherine Levasseur anticipe toutefois que les besoins iront en augmentant. « Des enseignants viennent en aide à la popote roulante, mais on sait que la situation va se poursuivre pour plusieurs semaines et les besoins vont être de plus en plus criants », affirme-t-elle.

Comme les aînés sont confinés à leur domicile, la créativité est de mise. Des organismes, dont la FADOQ, ont notamment mis en place un service d'appel téléphonique entre membres pour briser l'isolement des aînés.

Dans ce contexte, la campagne de recrutement de bénévoles lancée par le gouvernement Legault tombe à point.

Comme les aînés sont confinés à leur domicile, des organismes, dont la FADOQ, ont mis en place un service d'appel téléphonique entre membres pour briser l'isolement des aînés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Engagement communautaire