•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les salons de coiffure et de tatouage doivent fermer, dit la Ville d’Edmonton

Un salon de coiffure.

La Ville doit encore déterminer le montant de l’amende qui sera donnée aux contrevenants.

Photo : Radio-Canada / Maxime Denis

Radio-Canada

Le conseil municipal d’Edmonton a approuvé, jeudi, la fermeture de tous les salons de coiffure, de massage, de tatouage et de manucure de la ville.

Cette décision, qui entre en vigueur immédiatement, devrait toucher 1000 commerces et 500 autres entrepreneurs qui travaillent de chez eux, selon le directeur municipal par intérim, Adam Laughlin.

Mais nous allons être diplomates dans la mise en application de cette nouvelle règle, a-t-il ajouté, reconnaissant que les commerces traversent des temps difficiles.

La Ville doit encore déterminer le montant de l’amende qui sera donnée aux contrevenants.

Edmonton devance à ce sujet la province, la médecin hygiéniste en chef, Deena Hinshaw, affirmant jeudi : Nous n’avons pas encore atteint le stade [où ces fermetures sont nécessaires].

Adam Laughlin considère en revanche que les restaurants et les centres commerciaux peuvent rester ouverts pour le moment, dans la mesure où les gens respectent les consignes de distanciation sociale.

Commerces jugés essentiels par la Ville d’Edmonton 

  • Épiceries
  • Pharmacies
  • Fournisseurs de télécommunications
  • Services bancaires et financiers
  • Construction
  • Transport

Avec les informations de Natasha Riebe

Notre dossier COVID-19 : les services ouverts ou fermés dans votre région

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Coronavirus