•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Que faire et ne pas faire en isolement?

Illustration d'une dame

Comme plusieurs, Pauline se pose des questions sur ce qu'elle peut et ne peut pas faire en isolement.

Photo : Radio-Canada / Kristel Mallet

Comme des millions de Canadiens, le quotidien de Pauline est bouleversé. Elle doit rester chez elle et se tenir loin des autres afin de réduire la propagation du coronavirus. Elle doit respecter la mesure de distanciation physique.

À l’extérieur, le soleil brille. Le printemps est enfin arrivé et Pauline a une envie irrésistible d’aller marcher, prendre l’air. Elle aimerait bien de la compagnie. Peut-elle inviter son amie Lucie?

Pauline parle au téléphone avec sa copine Lucie.

Pauline parle au téléphone avec sa copine Lucie.

Photo : Radio-Canada / Kristel Mallet

Oui, mais elles doivent se plier à des consignes claires. Tout d'abord, elles doivent garder une distance de deux mètres entre elles. Et pour l’instant, terminé les accolades et le contact physique.

Pauline et Lucie respectent la mesure de distanciation physique de 2 mètres.

Pauline et Lucie respectent la mesure de distanciation physique de 2 mètres.

Photo : Radio-Canada / Kristel Mallet

Si elles croisent d'autres marcheurs, les deux voisines doivent céder le passage afin de s’assurer que la distance de deux mètres soit respectée. Les marches en groupe, comme les rassemblements, sont proscrites.

Habituellement, elles suivent ensemble un cours de yoga, mais il a été annulé en raison de la pandémie.

Pauline suit un cours de yoga en ligne.

Pauline suit un cours de yoga en ligne.

Photo : Radio-Canada / Kristel Mallet

Pour briser l’isolement, Pauline et Lucie décident de joindre un cours de yoga donné en ligne, chacune chez elle.

Cours de langue, de chant, de peinture, etc. plusieurs options sont d’ailleurs offertes sur le web.

Pauline vit seule et ses provisions de nourriture s’épuisent. Que faire?

Pauline a besoin d'aller à l'épicerie. Son réfrigérateur est vide.

Pauline a besoin d'aller à l'épicerie.

Photo : Radio-Canada / Kristel Mallet

Les épiceries et les pharmacies sont encore ouvertes.

Puisqu’elle ne souffre ni de fièvre ni de toux et n’éprouve pas de difficulté à respirer, elle peut se rendre à l’épicerie.

Sur place, des consignes de propreté doivent être respectées. Les clients doivent laver leurs mains et désinfecter leur panier.

Pauline nettoie son panier à l'épicerie avant de l'utiliser.

Pauline nettoie son panier à l'épicerie avant de l'utiliser.

Photo : Radio-Canada / Kristel Mallet

Pauline pourrait aussi faire ses emplettes en ligne et faire livrer sa commande à la maison ou encore aller la chercher au magasin.

Par ailleurs, de nombreux commerces ont mis en place des mesures supplémentaires afin de mieux protéger les clients et leurs employés. 

Pauline achète ce dont elle a besoin pour quelques jours. Comme ça, elle évite de s’y rendre trop souvent. 

Limiter au maximum ses déplacements et ses visites dans les lieux publics réduit les chances de contracter le virus et fait partie des consignes du gouvernement.

Cette précaution est très importante, surtout pour les personnes âgées de 65 ans et plus qui sont plus vulnérables au virus. 

Dans les allées, Pauline maintient une distance de deux mètres avec les autres clients. 

Cela peut paraître étrange, mais il est aussi recommandé de nettoyer ses produits avant de les ranger sur les étagères et dans le réfrigérateur.

Pauline nettoie ses fruits et légumes avant de les ranger dans son réfrigérateur.

Pauline nettoie ses fruits et ses légumes avant de les ranger dans son réfrigérateur.

Photo : Radio-Canada / Kristel Mallet

On ne sait jamais. Peut-être qu’une personne infectée de la COVID-19 a toussé sur sa pomme et l’a contaminée.

Tous ces changements peuvent être difficiles à intégrer au quotidien. Avant la pandémie du coronavirus, Pauline avait prévu d’organiser une fête à son petit-fils Louis.

Malheureusement, ses plans sont tombés à l’eau.

Pauline parle au téléphone avec son petit-fils Louis.

Pauline parle au téléphone avec son petit-fils Louis.

Photo : Radio-Canada / Kristel Mallet

Ne se laissant pas décourager pour autant, Pauline fait livrer chez son fils des repas du restaurant local préféré de son petit-fils.

Il y a même du gâteau pour le petit Louis!

Les membres de la famille partagent un repas en se parlant par Skype.

Les membres de la famille partagent un repas en se parlant par Skype.

Photo : Radio-Canada / Kristel Mallet

Finalement, faites comme Pauline et surtout, n'oubliez pas de vous laver les mains!

Pauline se lave les mains.

Tel que recommandé par le gouvernement, Pauline se lave les mains dès qu'elle quitte sa maison et y arrive.

Photo : Radio-Canada / Kristel Mallet

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Santé publique