•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bourses nord-américaines en baisse

Un courtier à la Bourse de Francfort devant un tableau affichant l'indice Dax.

La propagation continue de la pandémie affecte les indices boursiers européens malgré les mesures de relance gouvernementales.

Photo : Reuters / Kai Pfaffenbach

Radio-Canada

Le répit n'aura duré que trois séances dans les bourses nord-américaines : le Dow Jones, le NASDAQ et le TSX sont repartis à la baisse vendredi.

Les marchés nord-américains ont rendu une partie des gains réalisés cette semaine. Après une ouverture peu encourageante en matinée, la chute s'est confirmée en fin de journée, la plupart des indices fondant à vue d'oeil au cours des trente minutes précédant la clôture.

Le dollar canadien se négociait en baisse après l’annonce par la Banque du Canada d’une baisse surprise de son taux directeur d'un demi-point à 0,25 %. L'indice composé S&P/TSX retraitait de 683,43 points à 12 687,74 points, une perte de 5,11 %.

À New York, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles, le S&P 500 et l'indice composé du NASDAQ perdaient entre 3,37 % et 4,06 %.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole (Brendt) rendait 1,93 $ US à 24,94 $ US le baril, pendant que celui de l'or perdait 3 $ à 1628 $ US l'once.

La progression de la pandémie de coronavirus semble plus forte que les espoirs engendrés par les mesures de relance gouvernementales. Les principales bourses européennes sont toujours dans le rouge vendredi, après, elles aussi, trois séances de suite dans le vert.

Les multiples mesures de soutien, comme le plan de relance américain de 2000 milliards de dollars approuvé vendredi par la Chambre des représentants, ont soutenu les marchés d’actions mondiaux plus tôt cette semaine, et pourraient résulter en rebonds hebdomadaires, comme au Japon, où la Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 3,88 % pour boucler sa plus forte hausse hebdomadaire jamais enregistrée (17,1 % sur la semaine).

À Paris, l'indice CAC 40 a fermé avec une baisse de 4,23 %. À Francfort, le Dax a perdu 3,6 % et à Londres, le FTSE abandonnait plus de 5 %.

D'un point de vue sanitaire, la pandémie de coronavirus ne montre aucun signe d'affaiblissement en Europe ni aux États-Unis, qui sont devenus le pays le plus touché au monde par le nouveau virus, devant la Chine.

Avec les informations de Agence France-Presse, Reuters, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bourse

Économie