•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des organismes tentent d’alléger l’isolement des personnes âgées

Des personnes âgées sont plus isolées que jamais, mais des initiatives d'appui sont imminentes.

Radio-Canada

Les personnes âgées qui vivent seules sont plus isolées que jamais dans le contexte du confinement à domicile ordonné par les services de santé publique, mais des organismes francophones au pays s'organisent pour les aider.

Les personnes âgées sont parmi les plus à risque de développer des complications de la COVID-19. Il est maintenant plus difficile de socialiser pour certaines d'entre elles.

Quand tu es tout seul, tu ne peux plus faire les choses que tu avais coutume de faire. Puis là, bien, tu te trouves vraiment isolé. Je croirais qu’il faut que tu sois vraiment bien préparé au point de vue psychologique, affirme Thérèse Benoit, une femme de 79 ans de la région de Petit-de-Grat.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Il faut donc que les personnes âgées trouvent différentes façons de s'occuper tout en gardant leurs distances des autres pour réduire les risques de contagion.

Thérèse Benoit tient une cocarde de bénévole sur un site de festival.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Thérèse Benoit est une Acadienne de la Nouvelle-Écosse de la région de Petit-de-Grat.

Photo : Thérèse Benoit

Il y en a qui ont commencé leur ménage du printemps que je vais commencer demain parce que c'est marqué pour de la pluie, alors on ne pourra pas sortir. On regarde la télévision, on s'appelle l'un l'autre, explique Mme Benoit.

Un programme plus accessible pour socialiser

Comme l'isolement des personnes âgées n'est pas nouveau, divers organismes au Canada avaient déjà préparé le terrain.

Le programme ConnectAînés sera lancé dès la semaine prochaine auprès des francophones de huit provinces et territoires, dont la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve et Labrador. Les participants pourront discuter de différents sujets au téléphone.

C'est pour les faire participer à des activités de conversation ou d'information, des discussions, précise la coordonnatrice de ConnectAînés Nouvelle-Écosse, Anne LeBlanc.

Le regroupement des aînés de la Nouvelle-Écosse prépare d'autres initiatives pour contrer l'isolement des personnes âgées pendant en situation de confinement. L'organisme compte donner plus de détails sur ses projets dès le début de la semaine prochaine.

Avec les renseignements de Kassandra Nadeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !