•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal : deux employés de Radio-Canada atteints de la COVID-19

La Maison de Radio-Canada, à Montréal.

La Maison de Radio-Canada, à Montréal

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Radio-Canada

Deux employés de Radio-Canada basés à Montréal ont contracté la COVID-19, a indiqué mardi la société d’État.

Dans une note interne, le diffuseur public écrit qu’une personne du secteur de l'audio et de la radio a reçu la confirmation d’un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19.

Cette personne s'est présentée à Radio-Canada le vendredi 20 mars. Dans les cinq jours précédents, elle n'était pas présente à Radio-Canada. La personne n’a pas été hospitalisée.

Les lieux où elle a travaillé ont été précisés avec l’employeur. Un nettoyage du secteur où elle travaille habituellement est effectué quotidiennement.

Aucun employé de CBC/Radio-Canada n’a été en contact étroit et prolongé avec cette personne durant cette période, peut-on lire dans la note.

Toutefois, on apprend qu’une autre personne aurait peut-être été en contact avec une surface préalablement touchée par la personne contaminée. Cette dernière en a été informée et s’est placée en isolement.

Un premier cas

La direction de Radio-Canada avait annoncé jeudi soir dans un courriel aux employés qu’une personne parmi ses effectifs avait reçu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19.

Cette personne est affectée normalement au Centre de l'information (CDI), dans la Maison de Radio-Canada à Montréal, et sa dernière présence à cet endroit remonte au 18 mars, précise la direction, qui affirme avoir appris la nouvelle dans l’après-midi.

Nous avons immédiatement suivi le protocole prévu par CBC/Radio-Canada et sachez que nous accordons la plus grande importance à cette situation, écrivent la directrice générale de l’information, Luce Julien, et le directeur général Productions, François Messier.

Ils précisent que la personne n’est pas hospitalisée et qu’elle va bien.

Les lieux où elle a travaillé et les personnes avec qui elle aurait pu avoir des contacts étroits et prolongés durant les cinq jours précédant son départ ont été identifiés. Ces personnes ont été placées en isolement.

L’identité de la personne infectée n’a pas été révélée, dans le but de respecter la protection de sa vie privée.

Mme Julien et M. Messier précisent qu’un nettoyage complet de l’endroit où travaille normalement cette personne est effectué quotidiennement, y compris les surfaces auxquelles elle pourrait avoir touché.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Médias

Société