•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La même femme arrêtée deux fois pour avoir refusé de s'isoler à Terre-Neuve

Une auto-patrouille de la Force constabulaire royale de Terre-Neuve.

Une auto-patrouille de la Force constabulaire royale de Terre-Neuve

Photo : Radio-Canada / Fred Hutton

Radio-Canada

Une femme de 53 ans arrêtée mardi et libérée mercredi a été arrêtée à nouveau jeudi matin pour avoir prétendument violé un ordre d'isolement.

La femme a été aperçue par la police alors qu'elle marchait le long d'une route dans la région de Curling, à Corner Brook, sur la côte ouest de Terre-Neuve.

La quinquagénaire est arrivée dans la province il y a quelques jours, indique la Force constabulaire royale de Terre-Neuve. Selon les règles établies par la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Janice Fitzgerald, elle aurait dû se mettre en quarantaine durant 14 jours.

La police affirme qu'elle a été arrêtée sans incident.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Deuxième accusation identique

La Terre-Neuvienne a été accusée mardi d'avoir violé un ordre en vertu de la Loi sur la protection et la promotion de la santé publique. Elle fait maintenant face à une deuxième accusation identique, ainsi qu'à deux violations des conditions liées à sa libération de mercredi.

Elle doit comparaître devant le tribunal le 9 juin relativement à sa première arrestation.

De lourdes sanctions

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador avait annoncé mercredi dernier qu'il infligerait des amendes de 500 à 2500 $ aux personnes qui refusent de suivre les ordres d'isolement ou de distanciation sociale.

Les fautifs seraient même passibles d’une peine d’emprisonnement pouvant atteindre six mois.

En date du 26 mars, Terre-Neuve-et-Labrador compte 82 cas de COVID-19.

Avec les informations de cbc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !