•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Plusieurs millions de dollars pour les Inuit et les Premières Nations du Nord

L’enveloppe doit servir à répondre aux besoins immédiats des communautés liés à la pandémie, tels que l’insécurité alimentaire, le soutien à l’enfance et l’aide en santé mentale.

Plan serré du profil de Marc Miller sur fond uni, alors qu'il parle aux médias.

Le ministre des Services aux Autochtones, Marc Miller, a annoncé jeudi la répartition des sommes d’urgence allouées aux Autochtones pour faire face à la crise de la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral allouera 45 millions de dollars aux organismes inuit et un peu plus de 8 millions de dollars aux Premières Nations du Nord pour les aider à réagir à la crise de la COVID-19.

L’enveloppe doit servir à répondre aux besoins immédiats des communautés en raison de la pandémie, comme l’insécurité alimentaire, le soutien à l’enfance et l’aide en santé mentale.

Ce nouveau fonds de soutien aux communautés autochtones est un soutien de plus pour permettre aux dirigeants inuit, métis et des Premières Nations de prendre des mesures pour répondre aux besoins de leur population au fur et à mesure qu'ils évolueront et de décider eux-mêmes comment orienter l'aide essentielle pour régler rapidement cette situation d'urgence sanitaire, a annoncé le ministre des Services aux Autochtones, Marc Miller, jeudi.

Le 18 mars, Ottawa a annoncé la création d’un fonds de soutien de 305 millions de dollars aux communautés autochtones et aux organisations régionales, urbaines et hors réserve qui les représentent. La répartition par province et par territoire n’avait toutefois pas encore été dévoilée.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Soutien aux municipalités

Les organismes inuit Nunavut Tunngavik Inc. (NTI) et la Société régionale inuvialuit reçoivent respectivement 22,5 millions de dollars et 5,85 millions de dollars, par l’entremise de l’association Inuit Tapiriit Kanatami, qui représente les Inuit à l’échelle nationale.

Avec cette somme, l’association NTI alloue 1,25 million de dollars aux municipalités du Nunavut pour qu’elles disposent toutes d’une alimentation stable en eau potable.

Nous mettons en place cette mesure d’urgence pour nous assurer que les Inuit seront en mesure de se laver régulièrement les mains pour prévenir les risques de transmission de la COVID-19, a indiqué la présidente de la NTI, Aluki Kotierk, dans un communiqué.

Le maire d’Iqaluit, Kenny Bell, a accueilli favorablement cette mesure de soutien. Les municipalités sont au premier plan pour prévenir cette pandémie, a-t-il affirmé.

Le fonds fédéral comprend aussi environ 2,4 millions de dollars pour les Premières Nations du Yukon et 6 millions de dollars pour celles des Territoires du Nord-Ouest.

À l’heure actuelle, il existe trois cas de COVID-19 au Yukon et un aux Territoires du Nord-Ouest.

Le Nunavut est pour le moment épargné, mais le territoire multiplie ses mesures préventives pour repousser autant que possible l’apparition d’un premier cas, en particulier dans les communautés isolées, qui souffrent d’un manque chronique d’infrastructures, de ressources de base et d’accès à certains soins de santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand-Nord

Politique fédérale