•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Des dessins d'arcs-en-ciel sur la porte d'une caserne de pompiers.

Un supérieur avait demandé la suppression des dessins sur les portes des casernes, mais la mairesse Josée Néron a demandé qu'ils soient maintenus.

Photo : photo tirée de Facebook

Mélyssa Gagnon

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, demande que soient préservés les dessins d’arcs-en-ciel sur les portes des casernes de pompiers de la ville.

Selon ce qu’elle a relayé sur sa page Facebook jeudi soir, la mairesse dit avoir été mise au courant, lors de la réunion quotidienne du Comité des mesures d’urgence, d’une consigne visant à supprimer les graffitis.

Dans un élan de solidarité planétaire, les oeuvres se sont multipliées aux quatre coins du globe au cours des dernières semaines. Depuis samedi, elles ont proliféré sur le territoire de Saguenay, particulièrement dans les fenêtres de résidences privées.

[…] J'ai été informée que des pompiers avaient reçu l'instruction d'effacer des arcs-en-ciel dessinés sur les portes de casernes d'incendie. J'ai immédiatement fait comprendre que ce genre d'initiatives devait être salué, et non réprimé, a écrit la première magistrate de Saguenay.

Josée Néron ajoute qu’elle a encouragé le personnel de son cabinet à égayer une fenêtre de l'hôtel de ville pour qu’elle arbore le message d'espoir « Ça va bien aller ».

Propageons les gestes d'entraide et d'espoir, pas le virus!, a conclu Josée Néron.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires municipales