•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pompier du service incendie de Rouyn-Noranda atteint de la COVID-19

Façade d'un édifice avec un panneau qui indique Service de la sécurité incendie.

L'immeuble de la caserne de pompiers de Rouyn-Noranda (archives)

Photo : Radio-Canada / Alexia Martel-Desjardins

Marie-Hélène Paquin
Piel Côté

Un pompier à temps partiel du Service de sécurité incendie et de la sécurité civile de Rouyn-Noranda a été déclaré positif à la COVID-19.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, en a fait l'annonce lors d'un point de presse diffusé en direct sur la page Facebook de la Ville (Nouvelle fenêtre) jeudi soir.

Le pompier en question aurait voyagé à l'extérieur de la région, mais au Québec. Il aurait été en contact avec un touriste.

Diane Dallaire et Stephen Valade donnent un point de presse dans la salle du conseil.

La mairesse Diane Dallaire et le directeur du Service de sécurité incendie et de la sécurité civile Stephen Valade ont informé la population dans un point de presse en direct sur la page Facebook de la Ville.

Photo : Capture d'écran/Ville de Rouyn-Noranda

Le pompier aurait fait une seule intervention au cours des derniers jours, mais n'aurait pas été en contact avec des citoyens.

La mairesse indique que tous les employés du service incendie ont été avisés de la situation, mais également tous les employés de la Ville.

La Ville a rencontré chaque employé qui aurait pu être en contact avec lui, c’est-à-dire six employés du service incendie. Selon les directives de la santé publique, ces personnes pourraient être placées en isolement.

Nous avons pleinement confiance en la santé publique et nous les remercions pour le travail incroyable qu’elle fait durant cette crise.

Diane Dallaire, mairesse de Rouyn-Noranda

La santé publique poursuit également son enquête épidémiologique afin de retracer tous ceux et celles qui ont été en contact avec la personne infectée.

C'est une situation hors du commun que nous vivons, mais je tiens à vous rassurer. Nous avons mis en place une importante série de mesures pour limiter la propagation du virus, autant pour les citoyens que pour les employés, assure Stephen Valade, directeur du Service de sécurité incendie et de la sécurité civile.

Parmi ces mesures, M. Valade mentionne le télétravail pour les employés en mesure de le faire, la fermeture des bâtiments municipaux non essentiels, de nouvelles règles de conciergerie dans les casernes et un questionnaire plus étoffé lors des appels au 911.

Un métier à risque

En réaction à l’annonce d’un cas positif de la COVID-19 à la caserne de pompiers de Rouyn-Noranda, le syndicat des pompiers et des pompières du Québec soutient ne pas être surpris de voir que des pompiers du Québec sont touchés par le virus.

Même si le pompier de Rouyn-Noranda n’a pas contracté la maladie dans le cadre de son travail, le président du syndicat des pompiers et des pompières du Québec, Daniel Pépin, rappelle que ses membres sont plus à risque en raison de leur travail avec la population

En plus du pompier de Rouyn-Noranda, d’autres pompiers ailleurs au Québec ont déjà été infectés par la maladie.

Le président du syndicat, Daniel Pépin, affirme toutefois que des mesures spécifiques sont prises dans certaines opérations.

C'est important pour nous que la municipalité fournisse aux pompiers l'équipement adéquat avant d'intervenir. Il faut s'assurer de se protéger comme il le faut et prendre toutes les informations avant d'intervenir, dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Santé publique