•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Oui, de retour de voyage, il est encore possible de sortir marcher dans la rue

Une grande confusion régnait depuis deux jours dans les consignes données par Ottawa et Québec.

Un homme promène son chien.

Même en revenant de l'étranger, il est permis de se promener à l'extérieur quand on n'a pas de symptôme et tout en gardant une distance de deux mètres avec d'autres personnes.

Photo : Getty Images / SbytovaMN

Les ministères de la Santé du Québec et du Canada ont confirmé à Radio-Canada, jeudi soir, qu’il est toujours possible de se promener dehors, même quand on revient de l'étranger, tant qu'on n'a pas de symptômes. Mais il est interdit de se rendre à l'épicerie ou chez un ami.

Les premiers ministres François Legault et Justin Trudeau avaient pourtant laissé entendre le contraire, lors de leurs points de presse respectifs.

Si vous retournez de voyage, vous ne pouvez en aucun cas sortir de la maison pendant 14 jours, a déclaré le premier ministre du Canada, jeudi. Les snowbirds ne peuvent pas marcher dehors, a dit pour sa part le premier ministre du Québec, mercredi.

Ces déclarations ont créé de la confusion dans la population. Radio-Canada a reçu beaucoup de courriels comme celui de Louise Dufour-Cormier, de retour des États-Unis, le 20 mars, qui nous écrit : Nous désirons pouvoir sortir à l'extérieur pour marcher mais on n'arrive pas à trouver l'information.

Les Canadiens sont d'autant plus inquiets qu'Ottawa a annoncé de fortes amendes et même une peine de prison pour les voyageurs qui ne respectent pas les consignes.

L'heure juste

Appelé à donner l'heure juste, le porte-parole de Santé Canada Éric Morrissette précise que, de retour de voyage et sans symptômes, il est permis de sortir à l’extérieur et de garder la distance recommandée pour la distanciation physique [deux mètres].

Le gouvernement du Canada détaille même les activités possibles sur son site web consacré au coronavirus (Nouvelle fenêtre) à propos des personnes en auto-isolement obligatoire de 14 jours.

Si vous n'avez pas de symptômes, mais vous pouvez avoir été exposé, vous pouvez aller dehors pour : prendre l'air, courir, faire du vélo, promener le chien.

Gouvernement du Canada

Mercredi, l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, Theresa Tam, a écrit elle-même sur Twitter que, pour les personnes en auto-isolement, il est possible de sortir pour marcher. Elle leur recommande de se tenir à au moins deux mètres des autres, d'éviter de toucher des surfaces et de se laver les mains avant de sortir et au retour.

La même règle s'applique à ceux qui ont été en contact étroit avec une personne qui est ou pourrait être atteinte de la COVID-19.

Ceux qui ont l'interdiction formelle de sortir de chez eux sont les personnes présentant des symptômes, « même légers », associés à la COVID-19, ceux qui ont reçu un diagnostic et ceux qui attendent le résultat d'un test.

Le fédéral précise toutefois que, si l'autorité de santé publique de votre territoire vous donne l'instruction de respecter un isolement strict, vous devez le respecter.

Certaines personnes ont alors pensé que Québec interdisait ce qu'Ottawa permettait. Or, il n'en est rien. Les deux ordres de gouvernement sont sur la même longueur d'onde.

La règle au Québec est la même que dans le reste du Canada

La consigne est la même au Québec que dans le reste du Canada, répond la porte-parole du ministère québécois de la Santé, Marie-Hélène Émond.

Toutes les personnes qui reviennent de Floride et de partout ailleurs doivent s’isoler pour 14 jours et ne pas sortir dans les lieux publics [p. ex. épicerie, pharmacie], écrit-elle.

Elle ajoute : Les personnes peuvent aller dehors, bien entendu, à condition qu’elles respectent les deux mètres de distance physique et qu’elles ne présentent pas de symptôme. Autrement, elles ne peuvent pas sortir dehors.

Même si c'est autorisé, le gouvernement du Québec recommande fortement aux personnes de 70 ans et plus d’éviter de sortir de chez elles.

Un million de Canadiens sont revenus de voyage ces derniers jours. À Montréal, 9000 personnes sont revenues à l’aéroport, pour la seule journée de mardi, et 4000 autres sont rentrées mercredi.

Avec la collaboration de Pierre Chapdelaine de Montvalon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Société