•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La province augmente de 5 M$ l'aide pour les municipalités contre les inondations

Des enfants à vélo dans une rue inondée.

Certaines municipalités pourront acheter plus d'équipement, comme des barrières routières, pour faire face aux inondations printanières.

Photo : Clint Masse

Thibault Jourdan

Jeudi, la province a annoncé l'octroi de 8 millions de dollars pour aider 80 municipalités à faire face aux inondations.

Ces fonds proviennent du Programme de protection contre les inondations. Habituellement, le maximum alloué par ce programme est de 3 millions de dollars.

Alors que nous faisons face à des circonstances mondiales sans précédent, notre gouvernement aide les municipalités à franchir des étapes importantes pour se protéger des inondations, a déclaré la ministre des Relations avec les municipalités, Rochelle Squires.

Grâce à ces fonds, les municipalités pourront, entre autres, acheter de l’équipement nécessaire, couvrir certains coûts et améliorer leur résistance face aux inondations.

Selon les détails fournis dans des documents de la province, la plupart des municipalités comptent utiliser cet argent pour acquérir ou remplacer de l’équipement, par exemple des générateurs, des pompes, des tuyaux, des sacs de sable, des barrières pour bloquer la circulation ou encore des nettoyeurs à vapeur pour dégager les buses, qui sont en fait des caniveaux qui permettent l’écoulement de l’eau entre les champs.

Ce financement apportera des ressources supplémentaires pour des projets et de l'équipement pour les équipes qui travailleront à la protection contre les inondations dans toutes les régions du Manitoba, tout en stimulant l'activité économique.

Rochelle Squires, ministre des Relations avec les municipalités

Fonds que recevront certaines des municipalités rurales (MR)

  • MR de Gre y: 20 659 $
  • MR de De Salaberry : 62 000 $
  • MR de Norfolk Treherne : 22 000 $
  • MR de La Broquerie : 110 026 $
  • MR de Montcalm : 140 000 $
  • MR de Piney : 66 828 $
  • MR de Sainte-Anne : 25 000 $
  • Ville de Poverview-Pine Falls : 85 000 $
  • Village de Saint-Pierre-Jolys : 13 656 $
  • MR de Saint-Laurent : 120 424 $
  • MR de Ellice-Archie : 130 620 $
  • MR de McCreary : 65 709 $
  • MR de Sainte-Rose : 135 756 $
  • MR de Cartier : 81 895 $
  • MR de Ritchot: 38 349 $
  • MR de Saint-François Xavier : 59 450 $
  • MR de Taché : 104 480 $
  • Ville de Winnipeg : 640 000 $
  • Ville de Brandon : 87 400 $

Une aide financière revue pour améliorer les infrastructures

La province a également annoncé la modernisation de la formule de partage des coûts de l'aide financière en cas de catastrophe, qui permettra aux municipalités de mettre de l'argent de côté pour des programmes d'atténuation des catastrophes dans leurs collectivités.

Les modifications, qui entrent en vigueur le 1er avril, font en sorte que les municipalités couvriront les coûts à hauteur de 3,25 $ par habitant, contre 1 $ auparavant, avant l'application de la formule d'aide financière en cas de catastrophe.

Concrètement, les municipalités auront une franchise plus importante que la province couvrira pour ramener la communauté aux « conditions d'avant la catastrophe ». 

Ces dernières dépenseront alors le même montant pour la construction d'infrastructures qui seront protégées des inondations dans les années à venir.

Nous avons vu [des situations] où nous avons utilisé l'argent de l'aide financière en cas de catastrophe pour remettre une municipalité dans l’état d’avant l’inondation pour ensuite la voir à nouveau inondée les années suivantes, a expliqué Rochelle Squires.

Nous disons maintenant : "Prenez cet argent et investissez dans l’amélioration des infrastructures ou dans de l'équipement pour renforcer la résistance et mieux lutter contre les inondations futures.”

Des protocoles bientôt en place pour faire des sacs de sable

La province, qui n’a pas fait de mise à jour sur ses prévisions d’inondations depuis la fin du mois de février, s’attend toujours à une inondation d’un niveau proche de celle de 2019.

On devrait avoir du nouveau d’ici la semaine prochaine, a dit le ministre de l'Infrastructure, Ron Schuler, qui participait aussi à la conférence de presse. Nous restons prudents. Nous nous préparons toujours pour le pire.

Les ministres ont, par ailleurs, indiqué que la province allait mettre en place des protocoles au cas où la population serait appelée à remplir des sacs de sable en ces temps de pandémie de COVID-19.

Cette semaine, le premier ministre Brian Pallister a lui-même reconnu qu’il n’y avait aucune façon de remplir des sacs de sable tout en respectant les mesures de distanciation physique.

Selon les dernières prévisions publiées jeudi par l’agence de météorologie américaine National Weather Service, la crue est attendue dans le secteur de Fargo entre le 1er et le 4 avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Incidents et catastrophes naturelles