•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les entreprises ontariennes survivront-elles à la COVID-19?

La rue Queen à Toronto

Plusieurs propriétaires de commerces de Toronto craignent de devoir fermer leurs portes.

Photo : Radio-Canada / Petar Valkov

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Avec la fermeture de tous les commerces non essentiels et le ralentissement général des activités économiques, est-ce que l’Ontario pourrait voir ses entreprises fermer leurs portes en masse?

Le gouvernement de l’Ontario a annoncé mercredi un plan de 17 milliards de dollarspour assurer que le système de santé, les collectivités et notre économie sont en mesure de surmonter les difficultés à venir.

Si le gouvernement prévoit une hausse du PIB nominal de 2 % pour la prochaine année, certains observateurs sont beaucoup plus pessimistes quant aux effets de la pandémie sur l’économie.

Les Banque TD et Scotia, qui ont toutes les deux publié une analyse de l’énoncé économique du gouvernement Ford, sont en désaccord avec les prévisions économiques de la province.

La Banque Scotia, qui a publié son analyse économique mercredi, croit plutôt que l’économie va se contracter de 5,6 %. Elle prévoit une hausse rapide du chômage en raison de la fermeture des commerces non essentiels.

Du côté de la TD, les économistes prévoient une baisse de plus de 3 % du produit intérieur brut et affirment que les revenus du gouvernement vont fondre plus qu’anticipé.

Dans ces circonstances, les perspectives de survie à court et moyen terme de certains commerces peuvent être incertaines.

Selon le règlement sur les logements commerciaux, un propriétaire d’immeuble peut faire changer les serrures sur les portes d’un locataire en défaut de paiement après seulement 16 jours de retard.

Les gouvernements ont temporairement suspendu les évictions d'immeubles résidentiels, mais rien n'a été fait au niveau commercial.

Mardi, la chambre de commerce de Toronto a publié un sondage selon lequel 22 % des entreprises de Toronto craignaient de devoir fermer leurs portes en raison de la COVID-19.

Des mesures pour sauver les entreprises du gouffre

Vendredi, le gouvernement Trudeau a annoncé qu'il allait payer 75 % des salaires des employés des PME touchées par la pandémie. Cette annonce s'ajoute aux autres mesures composées de prêts et de subventions pour permettre aux sociétés de garder leurs employés et de se garder à flot malgré la crise.

L'Ontario a quant a elle proposé des réductions de tarifs d'électricité, de taxes et d'impôts pour tenter de protéger l'économie.

Toronto est en train de d'évaluer ses options pour élaborer un plan de relance de l'économie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !