•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des recettes improvisées pour faire du désinfectant pour les mains inquiètent les experts

Des mains sous des distributeurs de gel désinfectant.

La meilleure défense contre le coronavirus est de se laver souvent les mains, selon les experts.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Avec la pénurie de désinfectant pour les mains des recettes de concoctions se sont multipliées en ligne, mais des professionnels de la santé avancent que certaines de ces recettes improvisées sont inefficaces et peuvent même être dangereuses.

On ne veut pas voir des gens fabriquer leur propre désinfectant pour les mains qui pourrait avoir une réaction toxique au contact de la peau, affirme la Dre Alyson Kelvin, une professeure associée à l’Université Dalhousie, à Halifax.

La dernière chose que nous souhaitons par les temps qui courent, ce sont plus d’admissions dans les hôpitaux, ajoute-t-elle.

Le désinfectant pour les mains commercial est difficile à trouver ces dernières semaines, car la propagation du nouveau coronavirus a incité les Canadiens à vider les étagères des magasins de ce produit.

Santé Canada, qui considère les désinfectants pour les mains à base d'alcool comme des produits de santé naturels, donne l’autorisation des produits qui peuvent être vendus au Canada et attribue à chacun un numéro de produit naturel à huit chiffres, affiché sur l'étiquette du produit.

Or, devant la pénurie de désinfectant pour les mains et d'autres équipements nécessaires pour lutter contre la COVID-19, tels que les masques, Santé Canada a décidé ce mois-ci de permettre temporairement la vente de certains produits qui ne répondent pas à certaines exigences, comme l'étiquetage bilingue.

Le ministère autorise la vente de certains produits au Canada qui pourraient ne pas répondre pleinement à toutes les exigences, a indiqué le ministère dans un communiqué, soulignant qu'il maintient sur son site web une liste de produits qui ont été temporairement approuvés.

Des vidéos douteux

Une vidéo sur YouTube qui montre une recette faite à base d’hamamélis, d’huile de théier et d’aloe vera a été visionnée 1,8 million de fois.

Une autre vidéo YouTube, visionnée 747 000 fois au cours des deux dernières semaines, recommande l'alcool à friction isopropylique à des concentrations de seulement 70 %, qui, lorsqu'elles sont mélangées avec les autres ingrédients, ne sont pas suffisantes pour tuer le virus.

La Dre Kelvin dit que sa propre fille a vu des vidéos de recettes de désinfectant sur Internet.

Ma fille de 10 ans a vu en ligne qu'elle pouvait le faire elle-même. C'est un peu alarmant que même les enfants voient ça.

De nombreux remèdes maison qui ne fonctionnent pas

Le site de l'Organisation mondiale de la santé contient des instructions crédibles pour fabriquer un désinfectant pour les mains qui recommandent d'utiliser de l'éthanol à une concentration de 96 % ou de l'alcool isopropylique à une concentration de 99,8 %.

Les experts disent que la meilleure façon de tuer le virus qui cause la COVID-19 est de se laver correctement les mains à l'eau et au savon.

Si ce n'est pas possible, un désinfectant pour les mains efficace devrait avoir une concentration d'alcool d'au moins 60 %.

Ada McVean, qui travaille au Bureau sciences et société à l’Université McGill, met également le public en garde contre les recettes en ligne.

Et si on n'utilise que de l'alcool et qu'on n'y ajoute rien, on pourrait assécher la peau au point où elle peut se fissurer, même au niveau microscopique, précise-t-elle, ajoutant que le nouveau coronavirus pourrait s’infiltrer dans ces fissures.

Notre dossier COVID-19 : les services ouverts ou fermés dans votre région

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique