•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mine Caribou suspend ses activités, plus de 300 travailleurs mis à pied

Photo datant de 2015 de quelques employés à l'extérieur de la mine.

Avec la suspension des opérations à la mine Caribou, ce sont plus de 300 employés qui se trouvent soudainement sans emploi.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

François Vigneault

La mine Caribou, près de Bathurst, dans le nord-est du Nouveau-Brunswick, est mise à l'arrêt pour une durée indéterminée.

La minière Trevali de la Colombie-Britannique, propriétaire de la mine, attribue l'arrêt de l'exploitation à la chute des prix du zinc sur le marché international et à la pandémie du nouveau coronavirus.

Le maire de Bathurst, Paolo Fongemie, ne cache pas ses inquiétudes.

C'est une tempête parfaite là avec le coronavirus en arrière-plan. On ne pouvait pas imaginer un pire scénario.

Paolo Fongemie, maire de Bathurst

La perte de plus de 300 emplois bien rémunérés représente un véritable coup de massue pour la région, qui a dû encaisser avant les Fêtes la fermeture permanente de la fonderie de Belledune, entraînant la disparition de 280 emplois.

Le maire de Bathurst, Paolo Fongemie, assis à son bureau devant son ordinateur.

Le maire de Bathurst, Paolo Fongemie.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

C'est pas seulement ces 330 employés, c'est aussi la chaîne d'approvisionnement qui perd un client important. Les compagnies de camionnage, le port de Belledune vient de perde un client, il y a une multitude d'entreprises qui viennent de perdre un gros morceau de leur chiffre d'affaires, s'inquiète-t-il.

Dans un communiqué, le président et chef de la direction de Trevali, Ricus Grimbeek, indique que la décision de fermer n'a pas été prise à la légère. Il ajoute que la minière est sensible aux conséquences de cette fermeture sur la communauté et sur les travailleurs.

Nous fournirons une aide à la transition à notre main-d'oeuvre en plus des indemnités de départ, souligne-t-il.

La mine est placée en mode maintenance et surveillance jusqu'à nouvel ordre pour que les galeries souterraines demeurent sèches en vue d'une réouverture dont la date n'est pas définie.

On aperçoit des camions et de l'équipement.

La mine Caribou a été rouverte en 2015 par Trevali. C'était sa quatrième relance au fil des ans.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Le bureau de Trevali à Bathurst, qui s'occupe du portefeuille des mines de la société à travers le monde, demeurera ouvert.

Après avoir pris possession de la mine,Trevali a investi près de 50 millions de dollars pour la relancer en 2015. Elle avait été fermée sept ans plus tôt par la société montréalaise Blue Note Mining qui en était propriétaire.

Le maire de Bathurst a dit souhaiter que le gouvernement progressiste-conservateur de Blaine Higgs aura un plan de relance pour la région une fois que l'épisode de la pandémie de la COVID-19 sera derrière nous.

Le nord-est de la province a été lourdement touché économiquement ces derniers mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Économie