•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

30 professionnels de la santé de l'Estrie atteints de la COVID-19

Une personne portant des gants prépare des éprouvettes pour des tests de dépistage.

La Direction de santé publique de l’Estrie a fait savoir que 10 de ses employés sont atteints de la COVID-19.

Photo : Associated Press / John Minchillo

Radio-Canada

Les infections à la COVID-19 se multiplient dans le réseau de la santé en Estrie. Selon le directeur de la santé publique, Alain Poirier, 30 professionnels de la santé seraient maintenant atteints du virus.

Jeudi, la Direction de santé publique de l’Estrie a fait savoir que 10 de ses employés étaient atteints de la COVID-19. Ces 10 cas font partie des 18 nouveaux cas annoncés jeudi en Estrie.

Dans un communiqué envoyé jeudi, le CIUSSS de l'Estrie-CHUS explique qu'ils sont actuellement à la recherche des personnes qui ont été en contact avec les employés infectés.

En aucun cas ces personnes n'ont été en contact avec des usagers. Notre personnel infecté est de retour à la maison. Cette contamination, selon nos enquêtes n’est pas en lien avec des voyages, mais originerait de la communauté, fait-on savoir.

Avec cette annonce, le directeur de la santé publique affirme que les professionnels de la santé publique sont certainement ébranlés. Il craint que certains s'absentent du bureau vendredi.

Ce n'est pas leur travail régulier. On parle de centaines de personnes qui font ça maintenant, mais normalement au cours de l'année, seulement quelques personnes font le travail d'enquête sur les maladies à déclaration obligatoire, explique Alain Poirier.

Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS assure toutefois que les enquêtes épidémiologiques et les autres activités de la Direction de la santé publique se poursuivent et que cette situation n’entraînera aucun bris de service.

Considéré comme un contact asymptomatique à la COVID-19, le Dr Alain Poirier, directeur de santé publique en Estrie, n'accordera plus d'entrevue en personne. Il continuera à faire des entrevues téléphoniques, assure-t-on au CIUSSS de l'Estrie-CHUS.

Des professionnels de la santé s’inquiètent

La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec ( FIQ) affirme que ses membres les plus vulnérables attendent encore des réponses à savoir s'ils pourraient être retirés de leur milieu de travail pour les protéger de la COVID-19.

Des gens sont en attente de réponse depuis bientôt trois semaines, à savoir qu'est-ce qui arrive dans leur condition à eux, c'est beaucoup trop long.

Sophie Séguin, présidente de la FIQ-FPSCE

Des femmes enceintes, notamment, attendent toujours d'être affectées à des taches qui ne les mettent pas à risque, affirme la FIQ.

Avec la propagation qui s'accélère, le syndicat souligne que ses membres sont de plus en plus inquiets de se rendre au travail. En ce moment on a de la contagion dans la communauté, dont nos membres et ces gens-là ont des familles, s'inquiètent. Les conditions sont difficiles actuellement, fait valoir Sophie Séguin.

Mercredi, nous apprenions que neuf employés du CIUSSS de l'Estrie-CHUS, dont trois médecins, avaient été infectés par la COVID-19.

Le plus récent bilan de la COVID-19 fait état de 187 personnes infectées et d'un deuxième décès en Estrie.

Le Québec compte désormais 1629 cas confirmés de coronavirus et 8 décès.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Coronavirus