•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« À l'approche de Pâques, brisons la courbe, pas les règles », insistent les autorités

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Dre Bonnie Henry, en point de presse.

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Dre Bonnie Henry, livre son point de presse quotidien.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

À l’approche du long congé pascal, les autorités sanitaires prient les Britanno-Colombiens de se conformer aux exigences de distanciation sociale dans le but de freiner la progression de la COVID-19. Cela inclut de devoir renoncer à se réunir en famille et à voyager.

Évitez tout voyage non essentiel. C’est le moment de rester à la maison, a martelé le ministre de la Santé, Adrian Dix, en point de presse mardi.

C’est le moment de prendre soin de nos aînés, ce sont eux qui tiennent nos traditions, a pour sa part indiqué, à ses côtés, la médecin hygiéniste en chef, la Dre Bonnie Henry. On les protège en se connectant avec eux, mais de loin.

Brisons la courbe, pas les règles.

Une citation de :Adrian Dix, ministre de la Santé

4 décès supplémentaires

Avec 25 nouveaux cas recensés, les autorités sanitaires de la Colombie-Britannique annoncent que le bilan des personnes infectées à la COVID-19 s'élève à 1291, dont 138 nécessitent une hospitalisation et 66 se trouvent aux soins intensifs.

La médecin hygiéniste en chef, Dre Bonnie Henry, a annoncé à regret que 4 personnes sont décédées des suites de la maladie, qui a fait jusqu’à présent 43 victimes dans la province.

Aux familles, aux collègues, aux amis de ces gens qui sont décédés, nos condoléances les plus profondes.

Une citation de :Adrian Dix, ministre de la Santé

À ce jour, 4549 lits sont vides et prêts à accueillir les patients qui nécessiteraient une hospitalisation. « Nous avons fait des pas importants pour nous préparer au pire », dit le ministre Dix.

Ce dernier juge que que le nombre de lits est suffisant, mais fait valoir que des mesures sont prises pour pouvoir en augmenter la capacité au besoin.

Une période déterminante

Lundi, les autorités sanitaires ont souligné que les prochaines semaines seront déterminantes dans la lutte contre la COVID-19 et invité la population à ne pas lâcher prise maintenant et à continuer de respecter les mesures en place pour contenir la propagation du virus.

Une ordonnance provinciale interdit les rassemblements de plus de 50 personnes, mais les autorités ont rappelé mardi que tout regroupement, même s'il s'agit de petits groupes, est « problématique » et risque de miner les efforts collectifs pour aplatir la courbe.

Par ailleurs, ces efforts doivent demeurer prioritaires : Quand nous verrons un aplatissement de la courbe, nous devrons quand même redoubler d’efforts, dit M. Dix. 

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !