•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avec la fin du Northern Life, la disparition des circulaires

Des circulaires sur un journal

De nombreux circulaires accompagnaient le journal Northern Life, dont la dernière édition a été publiée jeudi.

Photo : Radio-Canada / Sarah St-Pierre

Radio-Canada

Plusieurs abonnés et avides lecteurs du Northern Life, dont la toute dernière édition a été publiée jeudi, déplorent la disparition de l’hebdomadaire sudburois, mais aussi des circulaires avec lesquels il était livré.

Maureen Caverly, qui habite dans le secteur Hanmer du Grand Sudbury, était habituée à recevoir une copie du Northern Life chaque jeudi chez elle depuis environ 20 ans.  

Je n’ai jamais pensé que le Northern Life disparaîtrait. C’est quelque chose qu’on reçoit chaque semaine. C’est toujours bien de voir ce journal, je croyais que je l’aurais pour toujours, indique-t-elle. 

Mais Mme Caverly attendait aussi impatiemment les circulaires qui accompagnaient l’hebdomadaire.

Nous apprécions les prospectus des épiceries. Nous les consultons chaque fois avant d’aller faire nos courses. Pour les Fêtes, on regardait là-dedans pour voir les jouets qui pourraient intéresser les enfants. Je peux aller en ligne, mais on appréciait le fait de pouvoir tenir quelque chose en main au lieu de devoir aller sur [le site web] Flipp, fait-elle savoir.

C’est une expérience différente. Quand on ouvre un journal, on peut voir le circulaire tout entier. Alors qu’en ligne, on doit bouger le circulaire, déplacer des choses pour trouver les rabais qui sont offerts.

Maureen Caverly, résidente du Grand Sudbury et abonnée au Northern Life
Un journal sur un clavier d'ordinateur

Le journal Northern Life a été publié pour la dernière fois jeudi, 47 ans après sa création.

Photo : CBC/Erik White

Frank Madigan, abonné au Northern Life depuis plus de 30 ans et qui habite dans le secteur Capreol du Grand Sudbury, est du même avis. 

On avait accès à tout un tas de circulaires et on avait hâte de les recevoir, note-t-il. 

Le Northern Life était publié par Laurentian Publishing, qui a récemment été acheté par l’entreprise médiatique Village Media. Cette dernière, qui se concentre exclusivement sur la publication de nouvelles en ligne, gardera la plateforme en ligne Sudbury.com que gérait également Laurentian Publishing. 

Plusieurs personnes touchées par la disparition du journal

M. Madigan croit que la disparition du Northern Life sera lourdement ressentie par plusieurs personnes qu’il connaît et qui n’ont pas d’ordinateur ni ne savent comment s’en servir. 

Elles n’auront plus de nouvelles. Avant, elles pouvaient aller à la bibliothèque lire le journal par exemple, mais elles ne pourront plus le faire. Même les circulaires seront en ligne maintenant, mais ces personnes n’ont pas la capacité de consulter ces circulaires, souligne-t-il.

Il y a des personnes qui ne sont même pas en mesure d’allumer un ordinateur, qui ont peur de ça. Elles préfèrent tenir un journal dans leurs mains, parce que c’est ce à quoi elles sont habituées.

Maureen Caverly, résidente du Grand Sudbury et abonnée au Northern Life

L’ancien directeur général de Laurentian Publishing, Michael Atkins, indique qu’il espère trouver un moyen de poursuivre la distribution de circulaires, jadis très lucrative, même sans journal. L’élaboration d’une stratégie pour y arriver devra toutefois attendre jusqu’à la fin de la crise sanitaire de la COVID-19.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Médias