•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Face à une baisse d'achalandage, la STM ajuste son service

Une personne s'approche de l'entrée d'une station du métro de Montréal.

Le métro de Montréal a connu une forte baisse d'achalandage depuis le début de la crise du coronavirus.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Il y aura 20 % de métros en moins à l'heure de pointe à compter du 30 mars, annonce la Société de transport de Montréal (STM), qui ajustera aussi ses services d'autobus à la baisse, en fonction de l'achalandage.

L'achalandage a diminué de 80 % dans le métro et de 75 % dans les autobus de la STM depuis la mise en place de mesures pour freiner la propagation du coronavirus.

Sur les lignes orange et verte, les trains passeront en moyenne toutes les 4 min 05 plutôt que toutes les 3 min 20. L’offre sur les lignes bleue et jaune reste quant à elle inchangée, tout comme les heures d'ouverture du métro sur tout le réseau.

La Société affirme avoir considéré les besoins de déplacements des travailleurs essentiels, notamment ceux qui travaillent dans les grands établissements de santé, pour ajuster ses services sans augmenter la densité des usagers dans les véhicules.

Outre la diminution du service de métro à l'heure de pointe, les changements vont comme suit :

  • le service sera réduit sur la ligne d'autobus 747, qui fait la navette entre le centre-ville et l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau;
  • les mesures d'atténuation prévues pendant la construction du REM seront reportées;
  • plusieurs services de navettes seront éliminés ou réduits, dont les lignes pour les écoles et les circuits desservant le Casino de Montréal et le parc Jean-Drapeau;
  • le service sera ajusté sur les lignes qui desservent les gares d'exo en raison de la baisse d'achalandage dans les trains de banlieue;
  • le service sera réduit sur les lignes à haute fréquence lorsqu'une diminution d'achalandage le permet.

Ces ajustements de services doivent être apportés dans des délais serrés, la STM conseille donc aux usagers de s’informer fréquemment sur les horaires d’autobus et, au besoin, de se référer au positionnement du véhicule sur la carte. Les outils d’informations numériques consultés par la clientèle devraient bientôt refléter ces changements, selon la STM.

Quant au service de transport adapté, la STM affirme qu'il a vu fondre les demandes de 85 %.

Plusieurs mesures de précaution sont déjà en place pour protéger la clientèle et nos chauffeurs, dont des opérations de nettoyage accrues et la mise en place d’une limite d’un client par minibus ou taxi adapté, indique la Société dans un communiqué diffusé jeudi.

Cette révision du service est une mesure temporaire qui permettra d’assurer la continuité des services, ainsi que la sécurité des clients et des employés, dit la STM.

Pas de fermeture envisagée

Enfin, du côté de l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), on affirme qu'une fermeture des transports en commun dans la grande région de Montréal n'est aucunement envisagée. L'ARTM coordonne les services du Réseau de transport de Longueuil (RTL), de la Société de transport de Laval (STL) et de la STM.

Nous vivons une situation exceptionnelle qui commande une approche équilibrée et responsable, a affirmé Benoît Gendron, directeur général de l'ARTM, par communiqué.

Deux principes doivent guider l'ajustement des services, dit l'ARTM : maintenir un niveau de service qui permet la distanciation sociale, et permettre aux travailleurs essentiels de se déplacer sans nuire à leur santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !