•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mesures « sans précédent » annoncées en Colombie-Britannique

John Horgan parle aux médias.

« Nous sommes en territoire inconnu », a déclaré le premier ministre John Horgan.

Photo : Radio-Canada / MIKE MCARTHUR / CBC

Geneviève Lasalle

Une semaine après avoir décrété l’état d’urgence provincial, la Colombie-Britannique annonce une nouvelle série de mesures « sans précédent » visant à freiner la propagation de la COVID-19.

Les mesures se veulent une réponse puissante à une situation qui évolue rapidement, ont indiqué le premier ministre, John Horgan, et le ministre de la Sécurité publique, Mike Farnworth, en point de presse jeudi.

Cinq mesures entrent en vigueur immédiatement :

1. Dans le but de coordonner les différentes mesures pour l'ensemble de la province, les états d'urgence municipaux sont suspendus. Seul l’état d’urgence provincial est en vigueur.

2. Des agents de règlements municipaux seront déployés pour faire respecter les mesures de l’État d’urgence, ce qui pourrait entraîner des amendes et des peines de prison, notamment en matière de distanciation sociale.

3. La revente de nourriture, de matériel de nettoyage et de fournitures médicales est interdite.

Des caisses vides sur des tablettes dans une épicerie.

La province souhaite coordonner ses efforts avec les détaillants et les fournisseurs afin d'éviter les problèmes d'approvisionnement.

Photo : Radio-Canada

4. Une unité provinciale de coordination de la chaîne d'approvisionnement est créée. Les détaillants et les fournisseurs doivent rendre compte de l'inventaire des fournitures essentielles pour les travailleurs de la santé.

5. Les municipalités doivent indiquer toute installation publique pouvant être utilisée durant la pandémie.

Respectez la loi, dit la province

John Horgan et Mike Farnworth ont martelé tour à tour que les ordres de la médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry, ne sont pas des suggestions, mais la loi.

Les amendes pourraient atteindre 10 000 $ pour les contrevenants qui ne respecteront pas les ordonnances de la province et 25 000 $ pour ceux qui désobéissent aux consignes des autorités sanitaires.

Ce n’est pas un test, rappelle John Horgan, c’est une pandémie.

En date du 26 mars, 659 personnes sont atteintes de la COVID-19 dans la province, et 14 personnes ont succombé à la maladie.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Coronavirus