•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« S'il vous plaît, allez faire du bénévolat », dit Legault

Le Québec compte maintenant 1629 cas confirmés de coronavirus et 8 décès.

François Legault s'adresse aux journalistes et gesticule des mains.

Le premier ministre du Québec, François Legault, en appelle à la solidarité des Québécois en ces temps difficiles.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Le gouvernement Legault lance un nouveau portail qui permettra à ceux qui en ont la capacité de s'impliquer bénévolement pour aider le Québec à traverser la crise du coronavirus.

Le site web en question – jebenevole.ca – a été créé pour jumeler les organismes en manque de ressources aux gens qui ont du temps à offrir.

C'est mon appel du jour, a lancé le premier ministre. Tous les Québécois qui veulent faire du bénévolat, qui peuvent faire du bénévolat, s'il vous plaît [...] c'est important.

Le portail s'adressera aux personnes âgées de moins de 70 ans, puisque les plus vieux sont plus vulnérables à la COVID-19.

Jean Boulet en gros plan.

Jean Boulet est le ministre responsable de ce nouveau portail gouvernemental qui permettra à ceux qui le désirent d'offrir leur aide aux groupes communautaires les plus débordés.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

On va constituer une banque de bénévoles partout au Québec pour répondre à nos popotes roulantes, pour répondre aux besoins des personnes en situation de handicap, a expliqué le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, qui a cité en exemple les organismes Moisson Mauricie, Moisson Lanaudière et Moisson Estrie.

Il y aura donc, dans le contexte actuel, un forum pour permettre un bon jumelage entre ceux qui veulent aider, ceux qui veulent contribuer, ceux qui se sentent solidaires et les organismes communautaires.

On me dit partout dans les régions du Québec qu'il y a un besoin immense. Et nous faisons aujourd’hui appel à la solidarité des Québécois dans ce contexte-là.

Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale du Québec

Le portail est déjà en ligne. Il a été réalisé avec la collaboration de la Fédération des centres d'action bénévole du Québec.

Les bénévoles qui offriront leur aide seront toutefois invités à respecter les consignes de la santé publique en matière de distanciation physique et de lavage des mains.

Les banques alimentaires

Lors de sa conférence de presse quotidienne, M. Legault a assuré que personne ne souffrira de la faim au Québec et a promis que des mesures d'aide financière seront mises en place pour permettre aux banques alimentaires de répondre à la hausse de la demande.

Il a aussi demandé aux Québécois qui en ont besoin de ne pas hésiter à faire appel aux services de ces organismes.

Il n'y a pas de gêne. Ce n'est pas votre faute si vous avez perdu votre emploi.

François Legault, premier ministre du Québec

M. Legault, qui a déjà mis sur pied un programme d'aide temporaire pour les travailleurs touchés par le coronavirus, a dit croire que personne ne sera oublié maintenant que le fédéral s'est doté lui aussi d'un programme de prestations d'urgence.

Dans le cas contraire, le gouvernement du Québec va intervenir, a-t-il assuré, sans toutefois donner plus de précisions.

Le premier ministre ne s'est toutefois pas prononcé sur la recommandation de Québec solidaire d'instaurer un revenu universel d'urgence, lancée jeudi matin sur Facebook par le co-porte-parole du parti, Gabriel Nadeau-Dubois.

Le bilan grimpe toujours

On compte maintenant 1629 cas de coronavirus (une hausse de 290 personnes infectées) et 8 décès au Québec, le dernier ayant été recensé dans les Laurentides. Parmi les cas confirmés, 106 sont des personnes hospitalisées, dont 43 aux soins intensifs.

Avec près de la moitié des cas, Montréal demeure un « hotspot » (point chaud) de la pandémie, a souligné le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, qui participait lui aussi à la conférence de presse.

Est-ce à dire que certains quartiers montréalais devraient être « bouclés », lui a demandé un journaliste de La Presse canadienne. Le Dr Arruda est demeuré vague sur le sujet, se contentant de dire qu'il étudiait toutes sortes de scénarios et qu'il ferait des recommandations au premier ministre au cours des prochains jours.

Cela dit, c'est la quantité de masques dont disposent les professionnels de la santé qui a dominé la conférence de presse quotidienne du premier ministre.

François Legault a reconnu que les stocks étaient limités et qu'il fallait assurer une bonne gestion de leur utilisation, sans quoi le Québec pourrait se retrouver, à l'instar de plusieurs pays, en situation de pénurie.

Là, ce qu'on voit, c'est qu'à certains endroits, l'utilisation a explosé, puis il y a certains endroits où on a utilisé des masques où ce n'était pas nécessaire, a indiqué le premier ministre.

Je comprends qu'il y a du personnel qui peut être inquiet et qui en fait plus que moins, a-t-il poursuivi. Sauf que, comme tous les pays dans le monde, il y a un inventaire – qui est limité – de masques, et on doit s'assurer de ne pas les surutiliser. Parce que, si on les surutilise, à un moment donné, il y a effectivement un plus grand risque d'en manquer.

En réponse à une autre question, le Dr Arruda a précisé qu'on retrouvait actuellement 46 travailleurs de la santé parmi les 1629 personnes infectées au Québec. C'est d'ailleurs pour mieux les protéger que le ministère de la Santé et des Services sociaux a instauré un ordre de priorité dans les tests de dépistage, cette semaine.

Le Dr Arruda et le premier Legault en conférence de presse.

Le Dr Arruda croit qu'il est encore temps de stopper la progression du coronavirus au Québec.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Quelque 36 115 Québécois ont été testés depuis le début de la crise. Parmi eux, 31 854 personnes ont reçu un résultat négatif; 2622 sont toujours en examen; et 1 a survécu à la maladie.

Toute proportion gardée, le Québec figure parmi les endroits du monde qui dépistent le plus, a encore souligné le premier ministre François Legault, jeudi.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Politique