•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec solidaire propose d'instaurer un revenu universel d'urgence

Ce programme pourrait permettre d'aider tous les Québécois à traverser la crise, selon Gabriel Nadeau-Dubois.

M. Nadeau-Dubois est chez lui. Il regarde la caméra, son ordinateur portable posé sur la table de sa cuisine.

Le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a fait part de sa proposition sur son compte Facebook.

Photo : Facebook/Gabriel Nadeau-Dubois

La Presse canadienne

Québec solidaire (QS) demande au gouvernement Legault de verser 2000 $ à tout citoyen qui en fait la demande pour le mois d'avril.

QS soutient que Québec doit venir en aide aux contribuables en attente des fonds promis par le fédéral, qui n'arriveront vraisemblablement pas avant la mi-avril. Le gouvernement Legault a fait savoir qu'il n'écarte pas le versement d'une aide pour faire le pont jusqu'à l'arrivée des chèques d'Ottawa.

Dans une vidéo publiée par l'entremise de sa page Facebook, le leader parlementaire de QS, Gabriel Nadeau-Dubois, fait valoir que 40 % des Québécois n'ont pas de réserve et sont contraints à attendre le prochain chèque de paie.

Par conséquent, avec les échéances de paiement qui s'accumulent, le loyer, les mensualités, les Québécois qui ont perdu leur emploi n'arriveront pas à boucler leur budget et ils ont besoin d'aide rapidement, pour faire le pont, selon ce qu'a plaidé M. Nadeau-Dubois.

Il demande au gouvernement Legault de verser une première tranche de 1000 $ à tout citoyen qui en fera la demande le 1er avril, qu'il soit affecté ou non par la crise, puis un deuxième versement de 1000 $ le 15 avril, si le fédéral n'a toujours pas viré les montants attendus.

QS réclame qu'aucun critère ne soit exigé, pour simplifier la procédure et alléger la bureaucratie. En contrepartie, ce montant de 2000 $ serait imposable.

Au cours de sa conférence de presse quotidienne à l'Assemblée nationale, le premier ministre François Legault a ouvert la porte à une éventuelle assistance financière aux contribuables.

Nous sommes déjà en train de nous pencher sur des options de rechange si les chèques n'arrivent pas assez vite, a-t-il laissé savoir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Politique