•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

T.-N.-L. annonce des mesures pour les employés touchés par la pandémie

Portrait de Dwight Ball.

Le gouvernement de Dwight Ball devra emprunter 2 milliards de dollars pour répondre à la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador annonce une série de mesures d’urgence pour protéger les travailleurs et les locataires.

Lors d’une séance d’urgence à l’Assemblée législative mercredi, le gouvernement fera plusieurs modifications à la Loi sur les normes du travail pour assurer que les employés atteints du virus ou forcés à s’isoler à la maison seront payés et ne perdront pas leur emploi.

Les résidents incapables de retourner dans la province et les employés obligés de rester chez eux à cause de la fermeture des écoles et des garderies auront droit aux mêmes protections.

Les employés en question ne seront pas obligés de fournir une note du médecin s’ils sont incapables de travailler.

Mesures pour les locataires

Le gouvernement promet aussi que les locataires ne pourront pas être expulsés s’ils ont perdu leur source de revenus et ne peuvent pas payer leur loyer.

Pour assurer qu'il puisse continuer à payer les services essentiels et le salaire des employés, le gouvernement fera adopter un nouveau projet de loi de crédits provisoires. Ce projet de loi assurera le fonctionnement du gouvernement jusqu’à l’automne, même si l’Assemblée législative ne siège pas d’ici le mois de juin.

La province créera également un fonds de prévoyance de 200 millions de dollars pour répondre à la pandémie et à la réduction des redevances pétrolières causée par la chute du prix du pétrole.

Le gouvernement indique qu’il aura besoin d’emprunter environ 2 milliards de dollars pour continuer à fonctionner et pour gérer la volatilité actuelle des revenus.

Plus de détails à venir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !