•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie criminel : l'IGA de Cookshire-Eaton rouvre finalement ses portes

Devanture de l'IGA de Cookshire-Eaton.

Fermée depuis février, l'épicerie rouvre maintenant ses portes.

Photo : Radio-Canada / Guylaine Charette

Radio-Canada

L'IGA de Cookshire-Eaton a rouvert ses portes jeudi matin. L'épicerie, qui a été la cible d'un incendie criminel, était fermée depuis le mois de février.

Comme le propriétaire, Gilles Denis, a plus de 70 ans, il n'assiste pas à la réouverture pour ne pas risquer d'être infecté par la COVID-19

Ça me dérange, mais savez-vous que quand je pense au geste civique qu'on pose en restant chez nous, ça me console un peu.

Gilles Denis, propriétaire de l'IGA de Cookshire Eaton

Un million et demi de dommages

Il faut dire que les derniers mois ont été éprouvants pour Gilles Denis et son équipe.

Les dommages importants causés par l'incendie ont nécessité des travaux dont le coût s'est élevé à un million et demi de dollars.

Tous les produits frais en stock ont dû être jetés et les denrées non périssables ont été données aux banques alimentaires.

La décontamination à grande échelle a aussi dû être faite pour enlever l'odeur de fumée imprégnée dans le commerce. Également, la certification Lead du bâtiment a entraîné des travaux plus compliqués que prévu sur le plan technique.

Un symbole de solidarité

Bien qu'éprouvante, cette expérience aura permis à Gilles Denis de mesurer toute la solidarité dont les résidents du village savent faire preuve.

Les gens nous ont appuyés, les entrepreneurs, les ouvriers, nos employés, nos clients et le public, rappelle-t-il.

Gilles Denis affirme avoir reçu de nombreux messages positifs, en plus d'avoir pu compter sur ses employés tout au long de la reconstruction.

On recommence, c'est un nouveau départ pour notre entreprise, se réjouit Gilles Denis en dépit des circonstances.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Incendie criminel