•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une préposée aux bénéficiaires témoigne de la peur vécue dans le milieu de la santé

Edith Hamel regarde la caméra.

La préposée aux bénéficiaires Edith Hamel affirme que la peur est bien présente en milieu hospitalier en ce moment.

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

La préposée aux bénéficiaires au CHSLD de Magog, Edith Hamel, affirme que la peur est de plus en plus importante entre les murs de l'établissement devant l'ampleur que prend la crise de la COVID-19.

Ses collègues et elle s'occupent de plusieurs personnes vulnérables qui sont plus à risque de contracter ce virus et le lui transmettre, rappelle-t-elle.

On a 80 % de chance de plus que la population de pouvoir attraper cette maladie-là, parce qu'on est en contact direct avec les patients.

Édith Hamel, préposée aux bénéficiaires au CHSLD de Magog

Jusqu'à présent, neuf membres du personnel de la santé en Estrie ont été infectés, dont trois médecins.

Pour l'instant, son établissement n'a pas encore été confronté à un cas de coronavirus, cela n'empêche pas ce virus d'être dans la tête de tous depuis des semaines.

On en parle tous les jours, on craint autant pour les personnes dont on prend soin que ceux qu'on retrouve quand on revient à la maison

Édith Hamel, préposée aux bénéficiaires au CHSLDde Magog

Pour cette raison, elle demande à la population de respecter les mesures de distanciation sociale afin d'aider le Québec à endiguer le plus rapidement possible la propagation du virus.

Rationalisation des équipements de protection

Édith Hamel affirme que ses gestionnaires l'ont bien informée que les équipements de protection sont disponibles si des cas de maladies infectieuses sont détectés.

On pourrait avoir droit à un masque et seulement un, alors ça nous rend bien inquiets, affirme-t-elle.

Les masques, qui sont normalement à la disposition du personnel, sont maintenant rangés sous clés pour éviter les risques de vol.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Coronavirus