•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l'Ontario compte 15 décès et 170 cas de plus

Une femme portant un masque devant un centre de dépistage à Toronto.

Une femme arrive à un centre de dépistage de la COVID-19 à Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Santé publique Ontario a recensé 170 cas de plus de coronavirus jeudi, portant le total de cas dans la province à 858. Quinze patients sont morts.

Parmi les victimes, trois viennent de Toronto, comme annoncé par le Ville Reine mercredi, deux de Durham et une d'Ottawa.

Deux des victimes étaient âgées de moins de 70 ans et n'avaient pas d'historique de voyage, ni de contact proche avec des personnes contaminées.

Selon les dernières données communiquées par la santé publique de la province, ce type de contamination, qui signifie que le virus se propage parmi la population, représente désormais 25 % des cas. Il s'agit d'une proportion en hausse de 12 points par rapport à la veille.

C'est un signe inquiétant de la progression de la transmission du virus dans la communauté, a commenté le Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef de l'Ontario.

Le Dr Williams a insisté sur a nécessité des mesures de distanciation sociale actuelles. Les cas enregistrés quotidiennement concernent des personnes qui ont incubé le virus, avant de développer des symptômes et étaient déjà susceptibles de contaminer d'autres personnes.

Si vous êtes porteur du virus et que vous respectez l'isolement, le risque de transmission est inexistant.

Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef de l'Ontario

La plus forte augmentation en une journée en Ontario

L'âge des nouveaux malades varie de moins de 20 ans à plus de 90 ans.

On compte des résidents d'un peu partout dans la province, que ce soit des régions de Toronto, d'Ottawa, de Waterloo, de London, de Haliburton, de Peterborough, de Lambton, de North Bay ou de Sudbury.

Par ailleurs, 8 personnes sont guéries.

Les autorités de la santé publique de la province avaient dit qu'elles s'attendaient à une forte augmentation des cas, en raison des nombreuses personnes récemment revenues de voyages à l'étranger.

C'est sans parler du grand nombre de cas liés à la transmission communautaire de la COVID-19.

Plus de 10 000 résultats de tests en attente

Une personne portant des gants prépare des éprouvettes pour des tests de dépistage.

Il peut s'écouler plus de 4 jours actuellement en Ontario pour recevoir les résultats d'un test de dépistage.

Photo : Associated Press / John Minchillo

Le nombre d'Ontariens en attente des résultats d'un test de dépistage (Nouvelle fenêtre) continue d'augmenter. Il est maintenant de 10 965.

À l'heure actuelle, un individu peut devoir attendre 4, 5 ou même 6 jours avant d'obtenir les résultats. Le président du Conseil du Trésor Peter Bethlenfalvy a indiqué dans un tweet cette semaine qu'il avait appris qu'il n'était pas infecté, 6 jours après avoir subi le test.

Les autorités ont admis que le nombre réel de cas de coronavirus dans la province est plus élevé que le chiffre officiel, en raison de tous les résultats en attente. La province évalue la possibilité de recourir à des laboratoires universitaires et privés, pour accélérer le processus.

Par ailleurs, l'hygiéniste adjointe de la province, la Dre Barbara Yaffe, a précisé mercredi que la santé publique n'offrirait plus de test de dépistage aux personnes ayant seulement des symptômes faibles. Ces individus seront plutôt invités à rester en isolement à la maison.

La Dre Yaffe a aussi indiqué que, exception faite des travailleurs de la santé, toute personne infectée sera considérée comme guérie après 14 jours en isolement, si elle n'a plus aucun symptôme. Les patients n'auront plus à recevoir deux tests négatifs à 24 heures d'intervalle, l'objectif étant d'alléger le processus actuel.


À lire aussi :

Des hôpitaux ontariens rationnent les masques : plusieurs hôpitaux du Grand Toronto demandent à leurs infirmières de ne pas utiliser plus d'un ou deux masques par jour.

Quand la désinfection devient-elle exagérée? La vidéo virale d'un conducteur en train d'asperger de désinfectant son gobelet de café au service au volant d'un Tim Hortons.

Des syndicats d'enseignants demandent à leurs membres de ne pas envoyer de travaux aux élèves : l'Association des enseignants franco-ontariens (AEFO) dit que ses membres sont toujours en grève du zèle.

Le plan de 17 milliards du gouvernement Ford est-il suffisant? Une analyse des mesures annoncées mercredi par la province contre la COVID-19.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario
Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !