•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Congé forcé pour une majorité de travailleurs de Rayonier en Ontario

Pancarte de l'usine Rayonier à Kapusksing

Les employés de Kapuskasing ont été renvoyés chez eux pour au moins les deux prochaines semaines.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Radio-Canada

La compagnie forestière Rayonier Advanced Materials a annoncé mercredi la fermeture de son usine de papier journal de Kapuskasing.

Rayonier a aussi annoncé la fermeture ou la réduction de ses activités de toutes ses scieries en Ontario et au Québec.

Malgré nos activités qualifiées d’essentielles par le gouvernement de l’Ontario, le problème réside dans les conditions de marché qui sont quand même assez difficiles, explique Michel Lessard, le vice-président des opérations forestières de Rayonier au Canada.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

À partir de cette semaine, nous cesserons ou réduirons nos activités à toutes les scieries de bois d’œuvre de résineux situés en Ontario et au Québec, et nous arrêterons la production à l’usine de papier journal de la société à Kapuskasing, en Ontario, peut-on lire dans une note de service envoyée aux employés.

L’arrêt pour deux semaines des activités commencera officiellement vendredi soir.

Extérieur d’une usine en hiver

Le syndicat a été informé de la situation par Rayonier.

Photo : Radio-Canada / Jimmy Chabot

C’est certain que les arrêts de travail seront réévalués en fonction des marchés, dit M. Lessard.

Un minimum de travailleurs sera requis pour poursuivre certaines activités.

C’est certain que nos membres aimeraient pas mal mieux être au travail la semaine prochaine, plutôt qu’à la maison à attendre que toute cette pandémie passe, a dit Jacques Jean, le président de la section locale des Métallos représentant les employés des scieries de Hearst, Cochrane et Chapleau, de même que les employés de bureau de Kapuskasing.

Des billes de bois sans leur écorce.

Des centaines de travailleurs de Rayonier seront en congé forcé pour au moins deux semaines, aux scieries de Cochrane, Chapleau et Hearst notamment.

Photo : Radio-Canada

Les installations de Rayonier Advanced Materials à Témiscaming.

Les installations de Rayonier Advanced Materials à Témiscaming produisent des matériaux jugés essentiels dans la fabrication de produits pharmaceutiques notamment.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Les installations de pâte et carton couché à Témiscaming au Québec poursuivront normalement leur activité.

Ces installations sont jugées essentielles, car elles produisent du matériel brut utilisé par les industries pharmaceutiques, alimentaires et les entreprises de nettoyage et d’emballage, explique Rayonier.

En plus de Kapuskasing, Rayonier possède aussi des bureaux et des scieries à Cochrane, Chapleau, Hearst, Huntsville et Toronto, en Ontario.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Emploi